Sur les 45 000 nouveaux cas de cancer du sein en France chaque année, 15 000 subissent une ablation du sein et 5 000 bénéficient d’une reconstruction mammaire. Pour retrouver le sein auquel elles ont dû renoncer pour vaincre la maladie, ces femmes peuvent choisir entre plusieurs techniques. Celle du DIEP (Deep Inferior Epigastric Perforator Flap) consiste à réaliser une autotransplantation en prélevant de la graisse et de la peau de l’abdomen de la patiente pour lui reconstruire un sein sans prothèse et de manière définitive.

Cette intervention, d’une durée moyenne de 4 heures, fait appel à la microchirurgie pour assurer le travail minutieux de dissection et de revascularisation entre les vaisseaux du lambeau prélevé au niveau du bas ventre et ceux du thorax. Cette étape de « raccordement » très précise est d’ailleurs guidée sous microscope.
Contrairement aux prothèses qui doivent être changées au fil du temps, la reconstruction mammaire par autotransplantation est une reconstruction définitive sur laquelle le chirurgien ne reviendra plus. Le sein, « reconstruit sur mesure », évoluera naturellement avec la patiente en fonction de la variation de son poids, parallèlement au deuxième sein.
Prise en charge par l’Assurance Maladie dans le cadre d’un cancer du sein, l’intervention nécessite moins d’une semaine d’hospitalisation et deux mois d’arrêt des activités physiques et sportives. La reconstruction de l’aréole et du mamelon peut être réalisée dans un second temps et propose elle aussi plusieurs techniques (tatouage, autogreffe…)

En France, peu d’équipes pratiquent cette chirurgie de haute technicité. Le service de Chirurgie Plastique Reconstructive et Esthétique du CHU d’Amiens fait partie de ces rares centres et fait figure de référence dans ce domaine pouvant proposer aujourd’hui l’ensemble des techniques de reconstruction mammaire aux patientes de la région.

RECONSTRUCTION MAMMAIRE :
Les nouvelles alternatives aux prothèses mammaires
3ème CONGRES DES LAMBEAUX PERFORANTS
28-29-30 juin 2012 à Amiens
Ce troisième congrès des lambeaux perforants, organisé par l’Association de Chirurgie Reconstructrice et Esthétique de Picardie, va réunir à Amiens du 28 au 30 juin des spécialistes du monde entier (une vingtaine de nationalités) afin de continuer à avancer sur cette technique chirurgicale de pointe. Lors de cette nouvelle édition, l’équipe organisatrice (CHU d’Amiens et Institut Gustave Roussy) a choisi de porter une attention particulière sur la reconstruction mammaire dite autologue, sans prothèse.

Source : CHU Amiens Picardie

A Lire également

La reconstruction mammaire après un cancer du sein... Après un cancer du sein, certaines femmes doivent subir une mastectomie, c'est-à-dire une chirurgie mammaire non conservatrice où le sein est retiré. ...
Cancer : nouveaux soupçons sur les implants mammai... Marisol Touraine, la ministre de la Santé, est intervenue mardi pour aborder la survenue d’une pathologie rare, le lymphome anaplasique à grandes cell...
Prothèses mammaires PIP : le groupe d’experts rend... Le groupe d’experts coordonné par l’INCa, qui devra indiquer si l’explantation des prothèses PIP doit être systématique et les modalités de mise en œu...
Prothèses mammaires PIP: 379 cas de ruptures décla... Pour faire suite au rapport remis par la DGS et l’Afssaps le 31 janvier 2012, la mise à jour du le bilan des signalements de matériovigilance a été pr...
Reconstruction mammaire ou pas, un choix très pers... Si le cancer du sein est déjà une épreuve, l’ablation du sein en est une à part entière. Si pour certaines femmes la réponse est évidente, d’autres se...
Prothèses mammaires PIP : près de 7.900 femmes ont... Selon une synthèse publiée lundi par  l'agence des produits de santé (Ansm), 7.868 femmes ont eu un retrait de leurs prothèses dont 5.257 à titre prév...
Des prothèses mammaires françaises suspendues du m... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé lundi la suspension de la mise sur le marché et le retraitdes p...
Prothèses mammaires PIP: l’affaire s’é... Le scandale des prothèses mammaires de la société française Poly Implant Prothèse (PIP)  s'étend à l'étranger, notamment en Grande-Bretagne, où 250 fe...
Prothèses mammaires PIP : l’Afssaps renforce ses r... Un cas de cancer du sein (adénocarcinome) a été déclaré le 5 décembre 2011 à l’Afssaps chez une patiente portant des prothèses PIP depuis plusieurs an...