24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Quand le sport de haut niveau rejoint le Cirque…

Prouesse artistique ou performance sportive? Le Festival International du Cirque du Val d’Oise est l’illustration parfaite du rapprochement croissant entre sport de haut niveau et pratique du cirque. Tous les artistes qui se produiront sur la piste les 24, 25 et 26 septembre à Domont sont de véritables performeurs.

Les grandes nations du cirque voient fréquemment leurs sportifs se reconvertir en artistes circassiens. Le cirque permet aux athlètes de continuer à pratiquer leur sport tout en y ajoutant une part de créativité. En France, la gymnaste Ludivine Furnon est la première a avoir initié ce mouvement de reconversion.

Madame Loyale : Nathalie SIMON
Ancienne championne de France de planche à voile, Nathalie Simon a remporté de nombreux trophées et compétitions dans sa carrière de sportive professionnelle. Habituée à la présentation d’émissions mettant en avant des performances sportives, le rôle de Madame Loyale sied parfaitement à Nathalie Simon. Pour la 3ème année consécutive, la championne encadrera les artistes, mieux placée que quiconque pour les comprendre.

Histoire d’une reconversion réussie : Ludivine Furnon dans le duo français MainTenanT
Dix ans après être devenue la première française sacrée championne d’Europe de gymnastique, Ludivine Furnon embrasse une carrière d’artiste en rejoignant la troupe du Cirque du Soleil. Après une carrière auréolée de succès, la gymnaste décide de conquérir d’autres étoiles, celles de la piste du cirque. En 2009, elle forme avec son partenaire, Nicolas Besnard, le duo de main à main MainTenanT.
Forts de leurs expériences respectives, lui est un enfant de la balle, elle, la star des gymnastes françaises, ils montent ensemble, en à peine trois mois, un numéro époustouflant. Le duo joue pleinement avec les codes de la séduction et la sensualité. « Notre numéro a quelque chose de charnel », reconnait son partenaire. Le numéro fait très vite l’unanimité en remportant une médaille d’argent au Festival du Cirque de Demain et enchaînent avec une tournée de représentations dans les plus grands zéniths d’Europe. Ludivine Furnon, connue dans le sport de haut niveau, est désormais une artiste reconnue dans le monde du cirque grâce à ce duo exceptionnel.

Troupe russe de bascule CHERNIEVSKI
Les 15 acrobates du célèbre Rosgocirk de Russie illumineront de leurs fantastiques sauts périlleux la piste de Domont. La troupe, qui a obtenu cette année le prix spécial du jury au festival de Monte-Carlo, est actuellement l’une des plus performantes, de la spécialité avec l’exécution du triple saut périlleux rattrapé sur une chaise hissée, à la coupole du chapiteau. Aux performances impressionnantes s’ajoute l’originalité d’une présentation qui renouvelle le genre artistique de ce numéro traditionnel des Pays de l’Est. Les Chernievsky semblent sortis d’une garden-party parisienne des années 30 en dansant sur des airs d’époque. Leur apparente insouciance tranche avec les risques qu’ils prennent tout au long d’un numéro à couper le souffle.

Corde volante : troupe de Wuhan (Chine)
Après un an d’absence la République Populaire de Chine sera représentée par la prestigieuse troupe de la province du Hu Wan. Le numéro proposé est un duo amoureux sous forme de ballet aérien, exécuté à grande hauteur par un homme et une femme auquel l’amour a donné des ailes. Des instants presque irréels où l’homme et la femme devenus oiseaux nous invitent à partager leur rêve.

Otaries : Petra et Rolland Duss (Allemagne)
Pour la première fois la piste de Domont accueille des otaries de Californie. Un numéro exceptionnel qui a été récompensé par un clown d’argent au dernier festival de Monte-Carlo. La flagrante complicité entre ces quatre otaries et le couple d’artistes qui les présente atteint un niveau rarement égalé. L’homme et l’animal devenus des partenaires de jeu se renvoient la balle, au sens propre comme au figuré, dans des exercices d’adresse et de jonglerie d’une étonnante précision.

Statues : les Silver Power (Hongrie)
Un homme et une femme réussissent les poses les plus difficiles à la seule force des mains et avec une lenteur aussi parfaite que les images d’un film au ralenti. Effet saisissant où la puissance des deux artistes dissimule avec grâce des efforts athlétiques presque surhumains.

Fauves : Redi Montico (Italie)
Les lions et les tigres de Redi Montico arrivent pour la première fois en France. 11 fauves profiteront de l’environnement du parc des Coquelicots de Domont. Le groupe mixte du grand dresseur italien est l’illustration parfaite de l’authentique complicité entre l’homme et l’animal. Un numéro impressionnant où lions et tigres évoluent majestueusement dans leur force tranquille et leur sublime beauté. Le grand dresseur italien portera fièrement les couleurs de son pays, qui est cette année la nation invitée du festival.

Clown : Fraser HOOPER (Nouvelle-Zélande)
Fraser Hooper ne dit pas un mot, dans la lignée de Charly Chaplin et de Jacques Tati, grâce auxquels il reconnaît avoir trouvé l’inspiration. Aussi à l’aise au cabaret que dans la rue, ce clown contemporain l’est avec autant de talent sur la piste. Mime, jongleur, danseur excentrique, Fraser Hooper a plus d’un tour dans son sac. Clown innovant et respectueux de la tradition, Fraser Hooper s’inscrit effectivement dans l’art des grands comiques américains tel Charly Chaplin pour qui « Le Cirque, c’est la concentration silencieuse, l’art de jouer sans dire un mot, l’anti-théâtre, la technique des sourds et muets qui sont les plus grands acteurs du monde ».

Informations pratiques
> Parc des Coquelicots DOMONT (Val d’Oise) à 25 minutes de Paris de gare du Nord (ligne H)  Tarifs : de 10 à 43 €.
> Portes ouvertes publiques le 26 septembre de 10h à 12h Avec participation de tous les artistes

Bon plan : informez-vous sur les spectacles et les artistes qui se produisent à côté de chez vous sur logo125_27_fnac.gif

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 septembre 2010