Selon le dernier bilan de l’Agence française du médicament (ANSM), 17 411 femmes ont eu une explantation de leur prothèse en gel de silicone PIP à fin décembre 2013, dont 12 822 à titre préventif.

 Dans 20 % des cas lors de l’explantation préventive (soit 2 555 femmes), il y a eu découverte d’un dysfonctionnement de la prothèse (rupture, suintement…) et/ou d’un effet indésirable non détecté par les examens précédant cette intervention.

Quels que soient les motifs de l’explantation, les événements indésirables consistent principalement en des dysfonctionnements d’implants (dont des ruptures) chez 5 754 femmes et des effets indésirables chez 3 081 femmes.

 Les ruptures découvertes sur signe d’appel ont été observées en moyenne  6,3 ans après l’implantation et les effets indésirables découverts sur signe d’appel dans une médiane de 6,4 ans.

Source : ANSM

Rendez-vous sur Hellocoton !