24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Pollens: la pluie permet aux allergiques de respirer un peu

Selon le dernier bulletin prévisionnel du RNSA (Réseau national de surveillance aérobiologique), les conditions météorologiques défavorables permettent aux allergiques de souffler jusqu’au retour du soleil.

Les pollens de chêne et de bouleau provoqueront lors d’éclaircies venteuses un risque allergique moyen et même localement élevé. Les pollens de bouleau seront de moins en moins présents, tandis que la pollinisation du chêne continuera encore quelques semaines.

Les pollens de platane provoquent un risque allergique faible sur une majorité du territoire, à localement moyen.

Les autres pollens, frêne, peuplier, cyprès, saule, charme, seront encore présents. Ils seront responsables d’un risque allergique au maximum faible.

Les modèles prévisionnels reculent l’arrivée importante des pollens de graminées sur les villes de Toulouse et de Lyon aux alentours du weekend du 1er mai, du fait des conditions météorologiques défavorables. Ces derniers sont déjà présents en faible quantité de la façade atlantique à la côte méditerranéenne.

Les pollens de pariétaire/urticacées font de timides apparitions sur le pourtour méditerranéen.

Source : RNSA

Rendez-vous sur Hellocoton !

21 avril 2012