Plantes : comment les protéger contre le froid et le gel ?Le froid s’installe et vos plantes ont triste mine. Comment les protéger et lutter contre le gel ?

Les plantes à feuilles caduques, qui perdent leurs feuilles, n’ont pratiquement plus aucune activité durant l’hiver et elles sont donc moins sensibles au froid. Il faut tout de même les protéger avec un un paillage de feuilles séchées ou d’écorces de pin. Attention, certaines écorces sont à proscrire parce qu’elle hébergent des parasites (érable, platane…)

Les plantes persistantes
Ça se complique un peu : on distingue les variétés fortement gélives (sensibles au gel) et celles qui sont faiblement gélives (plutôt cultivées au nord de la Loire). L’ennemi, c’est le gel de longue durée (10 jours à -5°). Mais  une courte gelée ne va pas pour autant faire mourir la plante.

Les plantes de pleine terre
Elles peuvent être protégées par un simple paillage végétal tel que des écorces (uniquement du pin traité pour éradiquer les parasites), du paillis de lin -c’est le meilleur et le plus léger, un tapis de feuilles mortes, (attention aux parasites qu’elles abritent). Pas de  compost ou de fumier en hiver. Ni sur les rosiers (non gélifs, même à -30°, sauf pour certaines espèces connues pour leur fragilité), ni sur les camélias (qui, eux, doivent être bien « habillés »).

A savoir : jamais de bâche plastique qui retient la condensation !

En revanche, les cendres de votre cheminée ou de votre chaudière à bois constituent un excellent isolant et un très bon antiseptique. En protégeant ainsi vos plantes vivaces mais aussi vos jeunes arbustes, vous leur assurez une protection des racines contre le gel. Les arbustes peuvent être emballés dans une toile intissée de protection appelée voile d’hivernage qui les protégera : mais n’oubliez de pailler le pied de la plante !

Les plantes en bacs ou en pots
Elles sont les plus exposées aux gelées car l’ensemble de la surface du pot est au directement contact de l’air froid. Premier réflexe : retirez les soucoupes (qui ne servent d’ailleurs à rien, sauf à faire pourrir les racines et, quand il gèle, à former un gros pain de glace). Prenez l’habitude de poser vos pots sur des cailloux afin de faciliter la circulation de l’air.

Il est important de disposer vos plantes en pot à l’endroit le mieux protégé du froid et du vent. Le truc : regardez où les feuilles mortes s’accumulent sur votre terrasse ou votre balcon : c’est le bon endroit.

Le gel : l’ennemi des plantes méditerranéennes Le gel : l’ennemi des plantes méditerranéennes

On prétend que certaines variétés de palmiers, oliviers, agrumes, lauriers-roses et autres plantes méditerranéennes sont aujourd’hui plus résistantes à nos climats qu’auparavant. Le réchauffement climatique n’y est pas pour rien. Mais la leçon de l’hiver 2008/2009 a prouvé le contraire… Donc, prudence.

On trouve ainsi des plantes tropicales en méditerranée, des palmiers (qui résistent à -15°) au nord de la Loire (c’est notre frontière climatique) ou encore des oliviers en Normandie, ce qui est d’ailleurs une hérésie car la terre y est lourde et trop riche : l’olivier n’est pas trop gélif s’il est planté en terre sèche et pauvre. N’achetez d’ailleurs que des petits sujets qui peuvent rester en pot si vous habitez au nord de la Loire. Les grands oliviers proviennent du Portugal ou de Grèce où ils ont été arrachés pour être mis en conteneurs : absurde et franchement pas écolo du tout !

 Notre conseil : oubliez cette mode idiote qui consiste à planter des arbres ou des arbustes dans des régions inadaptées.

Côté protection, le voile d’hivernage fera gagner quelques précieux degrés. Un citronnier ou un oranger censé résister à une température de -7° sans voile, résistera mieux avec un voile d’hivernage à une température de -10°.

A savoir : hors littoral méditerranéen et Bretagne sud, ces arbres et arbustes ne doivent pas rester dehors, même couverts : la serre froide s’impose. Et surtout pas le retour dans l’appartement ou la maison chauffés ! Si votre région est fréquemment soumise aux gelées hivernales, il est fortement conseillé de mettre un voile d’hivernage blanc (pour conserver la lumière) sur vos plantes méditerranéennes, surtout si elles sont cultivées en pot. C’est bien mais risqué…

 A notre avis : rentrez les en serre froide (+5° maxi) . Et si vous n’en disposez pas, votre garage fera parfaitement l’affaire : les plantes qui sont en dormance, (repos hivernal) n’ont pas besoin de beaucoup de lumière.

Rendez-vous sur Hellocoton !