Pour plus d’un tiers des espèces animales de la planète, l’avenir n’est pas rose. C’est ce que révèle la liste rouge de l’Union internationale pour la protection de la nature (UICN). Cette année encore, le WWF Suisse a établi une liste des espèces animales gagnantes et perdantes.

Sur les 47 677 espèces analysées, 17 291 sont actuellement menacées de disparition selon la liste de l’UICN. En 1996, elles étaient encore au nombre de 10 000 environ. Les amphibiens, dont une espèce sur trois est fortement menacée, sont aujourd’hui particulièrement en danger. Cependant, une série d’animaux est placée depuis 2009 sous protection spéciale ou profite des effets positifs de mesures de protection déjà mises en place.

Les grands perdants :

Le tigre : Au cours de la dernière décennie, le tigre a perdu environ 40% de son espace vital. La faute au braconnage, mais aussi à la perte et au morcellement de son habitat naturel. D’après les estimations du WWF, quelque 4000 exemplaires vivent encore à l’état sauvage. Soit une réduction de 95% au cours du siècle écoulé. La situation est particulièrement dramatique pour le tigre de Chine méridionale: avec seulement 20 à 30 individus, il est sur le point de disparaître complètement.

Les coraux : L’augmentation de la température de l’eau et du rayonnement solaire due aux changements climatiques rend les coraux plus vulnérables aux maladies. L’acidité excessive des mers et l’élévation de la concentration de CO2 empêchent la formation du squelette de calcaire. La surpêche, les méthodes de récolte à l’explosif et la pollution font le reste. En tout, près de 60% des coraux du monde entier sont menacés.

L’orang-outan : La déforestation, la culture de palmiers à huile, le braconnage et les incendies ont provoqué une diminution de 90% de la population d’orangs-outans au cours de ces dix dernières années. D’après le «Centre for Orangutan Protection», jusqu’à 3000 primates sont tués chaque année.

Mais aussi le papillon « Le damier de la succise » et le marsouin du Golfe de Californie.

Les grands gagnants :

L’éléphant d’Afrique : Dans certaines régions, la population d’éléphants d’Afrique recommence à croître. C’est la raison pour laquelle l’UICN a changé le statut de cet animal, le faisant passer de «en danger» à «faiblement en danger». C’est surtout au Sud du continent que l’amélioration régulière est la plus marquée. A l’Est, les éléphants se remettent du recul de leur population depuis les années 80.

Putois à pieds noirs : Les putois à pieds noirs avaient pratiquement disparu dans les années 70, notamment parce que leurs proies principales, les chiens de prairie, étaient éradiqués car considérés comme nuisibles à l’agriculture. Un programme de réintroduction américain créé avec 18 animaux survivants a permis de sauver cette espèce de la disparition.

Et aussi le guêpier d’Europe, le scolyte et les pieuvres

En savoir plus : La liste complète des gagnants et des perdants établie par le WWF pour l’année 2009 est accessible sur www.wwf.ch/

Source : WWF

Rendez-vous sur Hellocoton !