Le « portrait social » de la France publié cette semaine par l’Insee révèle que la pilule du lendemain a été utilisée au moins une fois par plus de 40 % des jeunes filles de  15-24 ans.

Selon ce baromètre, cette contraception d’urgence a été utilisée par 42 % des jeunes filles de  15 à 19 ans et par 43% des 20 à 24 ans. A titre de comparaison, en 2000, elles n’étaient que 12 et 16 % respectivement à l’avoir utilisée.

Parmi les raisons de ce recours à la contraception d’urgence, les jeunes filles citent des problèmes avec le préservatif, l’oubli de pilule ou un rapport sans protection. Selon les chiffres de ce « portrait », l’utilisation de la pilule contraceptive a baissé de 5 % entre 2000 et 2010, et de 10 % chez les 20-24 ans, sans report vers d’autres méthodes contraceptives.

Ces pilules «du lendemain» sont données gratuitement et anonymement aux mineures  depuis 2002. Elles sont à prendre dans les 72 heures qui suivent un rapport sexuel.

Rendez-vous sur Hellocoton !