C’est une victoire pour les pharmaciens d’officine. Selon un jugement rendu jeudi par le tribunal de grande instance de Colmar, le groupe de distribution Leclerc a été condamné à cesser toute publicité utilisant une référence aux prix des médicaments vendus en pharmacie.

Au terme d’un feuilleton judiciaire, Leclerc va devoir payer une somme globale de plus de 100.000 euros aux trois groupements de pharmaciens, Udgpo, Univers Pharmacie et Directlabo, qui avaient porté plainte. Ce jugement survient suite à la plainte déposé par les groupements de pharmaciens qui contestaient une campagne du groupe pour ses espaces de parapharmacie qu’ils jugeaient « dénigrante ». La campagne du distributeur dénonçait un prix des médicaments déremboursés qui « peut varier du simple au triple » et l’absence de « vraie concurrence » sur ce marché.

Le groupement d’achat des centres Leclerc devra par ailleurs publier sur son site « sesoignermoinscher.com » un avertissement au consommateur sur l’interdiction de citer des prix de médicaments. Le site laissait entendre indirectement que les officines vendent trop cher. Le groupe de distribution se défendait d’avoir dénigré des pharmaciens dans une campagne publicitaire, affirmant avoir simplement participé « à un débat d’intérêt public » sur le coût de la santé.

Source : Challenges.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !