24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Peau distendue : que faire après une perte de poids trop rapide ?

Après une perte de poids, la peau peut se trouver distendue, voire en excès. C’est le cas notamment lorsque la perte de poids a été si rapide que l’élasticité de la peau n’a pas eu le temps de s’ajuster à cette nouvelle silhouette.

Dans ce cas, les crèmes raffermissantes ne suffisent évidement pas. Outre la chirurgie esthétique, il n’existe pas énormément de solutions. Il faut alors procéder à une abdominoplastie pour retirer l’excédent de peau.

Aussi appelée plastie abdominale, l’abdominoplastie consiste à corriger la peau du ventre disgracieuse par un chirurgien esthétique. C’est le cas notamment lorsque la peau est distendue, mais aussi lorsqu’elle présente de nombreuses vergetures.

Attention : vous devez impérativement faire appel à un médecin titulaire d’un diplôme en chirurgie esthétique, qui devra réaliser l’intervention dans un établissement de santé certifié ! Pour réaliser une abdominoplastie à Paris, vous pouvez par exemple faire appel au Dr Zerbib. Pour la province, demandez conseil à votre médecin ou consultez la SOFCEP (société française des chirurgiens plasticiens) qui recense tous les professionnels de santé autorisés à pratiquer ce type d’interventions en France. Car même si cette opération esthétique est fréquente, elle n’est pas anodine ! Un devis est aussi obligatoire.

Une abdominoplastie dure environ 2 heures (sous anesthésie générale) mais comptez environ 3 jours d’hospitalisation, le temps que l’équipe médicale prenne en charge les douleurs possibles liées à l’intervention. C’est pourquoi votre médecin vous prescrira un arrêt de travail d’une durée de 3 à 4 semaines.

Au sortir de la clinique, vous devrez :
– porter des bas de contention pendant une dizaine de jours et une gaine de maintient pendant 1 mois
– ne pratiquer aucun sport pendant 2 ou 3 mois,
– ne pas exposer votre peau au soleil pendant 1 an.

Quant à la question « y a-t-il un âge minimum pour avoir recours à la chirurgie esthétique ? », aucune réponse linéaire n’existe. Tout dépend de la souffrance psychologie que le mal être physique impose, et du type d’intervention esthétique visé. Cet autre article l’explique très bien : plus d’informations ici. Le mieux est de s’entretenir avec son médecin, au cas pas cas.

M.B.

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 septembre 2014