« Pour des enfants plus intelligents et plus minces, éloignez-les des écrans de télévision lorsqu’ils sont petits ». C’est le constat d’une étude menée par des spécialistes de la petite enfance de l’Université de Montréal, du CHU Sainte-Justine et de l’Université du Michigan.

 En effet, cette  étude parue dans Archives of Pediatrics & Adolescent Medicine révèle que l’exposition à la télévision dès l’âge de deux ans est lourde de conséquences pour les enfants et peut se solder par des difficultés de scolarisation et de mauvaises habitudes pour la santé.

« Chez les enfants d’âge préscolaire, nous avons découvert que chaque heure passée devant un écran de télévision correspond à une diminution future de l’intérêt en classe et de la réussite en maths, augmente le risque de victimisation par les camarades de classe, favorise la sédentarité et la consommation d’aliments mauvais pour la santé et, enfin, augmente l’indice de masse corporelle », déclare Linda S. Pagani, auteure principale de cette étude, professeure à l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal et chercheuse au CHU-Sainte-Justine.

« La petite enfance est une période essentielle pour le développement du cerveau et la formation du comportement, rappelle la professeure Pagani. Une forte consommation de télévision pendant cette période peut déboucher sur de mauvaises habitudes pour la santé. Malgré les recommandations très précises de l’American Academy of Pediatrics en la matière, qui suggèrent de limiter la consommation d’images télévisuelles avant l’âge de deux ans, la majorité des parents ne connaissent ni cette recommandation, ni les effets que la télévision peut avoir sur leurs enfants. »

Au total, 1 314 enfants ont pris part à cette recherche qui faisait partie de l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ). Les parents devaient indiquer le nombre d’heures que les enfants passaient devant la télévision à 29 mois et à 53 mois. Les enseignants devaient pour leur part évaluer les habitudes scolaires, psychosociales et en matière de santé des enfants; l’indice de masse corporelle (IMC) a été mesuré à 10 ans.

Survol des résultats
Selon l’étude, une consommation excessive de télévision chez les enfants entre l’âge de deux et quatre ans permet de prédire :

– une diminution de sept pour cent de l’intérêt en classe;
– une diminution de six pour cent de la réussite en maths (sans effets négatifs sur l’apprentissage de la lecture);
– une augmentation de 10 pour cent du risque de victimisation par les camarades de classe (rejet des pairs, taquineries, agressions et insultes par d’autres étudiants);
– une diminution de 13 pour cent de l’activité physique pendant les fins de semaine;
– une diminution de neuf pour cent de l’activité physique générale;
– une augmentation de neuf pour cent de la consommation de boissons gazeuses sucrées;
– une augmentation de 10 pour cent du grignotage;
– une augmentation de cinq pour cent de l’IMC.

Puisque l’exposition à la télévision encourage un mode de vie sédentaire, précise la professeure Pagani, il importe de réduire le nombre d’heures que les jeunes enfants passent devant la télé pour éviter qu’ils ne prennent plus tard des habitudes physiques et mentales passives : « Il est clair que l’exposition à la télévision se substitue au temps qu’il est possible de consacrer à d’autres activités plus enrichissantes et plus propices au développement cognitif, comportemental et moteur. »

Sur le Web : Archives of Pediatrics & Adolescent Medicine

Source : Université de Montréal

A Lire également

Télé : suivez le Sidaction 2010 sur France Télévis... France Télévisions mobilise sa grille et diffusera des émissions spéciales pendant les 3 jours du Sidaction, les 26, 27 et 28 mars 2010. Objectif : fa...
Alcool Info Service : évaluez votre consommation e... Le site www.alcoolinfoservice.fr propose une information complète sur l’alcool et la santé ainsi que l’alcoomètre, un outil d’évaluation de sa consom...
Télé : maladies rares dans Body Bizarre, nouvelle ... Programme télé : partez à la rencontre d’individus souffrant de maladies rares dans Body Bizarre, une série de documentaires pleine d’espoir diffusée ...
La consommation d’alcool en hausse chez les adoles... Selon les résultats de l’enquête Espad menée tous les 4 ans dans plus de 35 pays européens, l’usage du tabac et du cannabis est en baisse chez les ado...
Trop de sel dans l’assiette des européens Dans la plupart des pays de la Région européenne de l'OMS, plus des deux tiers de la quantité de sel consommée sont en fait cachés dans les aliments m...
Enquête « la Santé sous tension » sur Canal+ Au terme d’une enquête de plus de dix-huit mois, ce documentaire "la santé sous tension" décrypte de manière limpide et didactique le mécanisme tentac...
Alcool : l’Inpes relance sa campagne sur la consom... En mars dernier, l’Inpes et le ministère de la santé lançaient une nouvelle campagne d’information destinée à faire prendre conscience qu’une consomma...
La Cuisine Etudiante, un guide pour échapper au gr... Comment se concocter des repas équilibrés ou régaler ses amis avec un matériel très limité et un budget encore plus restreint ? Ce guide permet aux go...
Grignotage : 90% des étudiants et lycéens concerné... À l’occasion de la Journée Mondiale de l’Alimentation, le 16 octobre prochain, la SMEREP s’est intéressée aux comportements des étudiants et lycéens e...
Télé tout numérique : pensez à ramener votre ancie... Le 8 juin prochain, la région Bretagne passe à la télé tout numérique. Si vous avez choisi de changer de poste de télévision pour recevoir le numériqu...
Un nouveau traitement contre la dépendance à l&rsq... L’Agence européenne du médicament (EMA) vient de donner son feu vert à la mise sur le marché de Selincro (nalmefene), un traitement du laboratoire pha...
Découverte d’un gène prédisposant à la schizophrén... Des chercheurs de l’Université de Montréal ont découvert que certaines mutations génétiques pourraient prédisposer des individus à la schizophrénie, l...
Linky : le prix du nouveau « compteur bleu » pète ... Ce n’est pas qu’un simple compteur électrique... Il mesure certes la consommation, mais il permet aussi d’effectuer des opérations à distance, telles ...
Génériques: la Sécu réaffirme leur efficacité Face à la baisse de la consommation des médicaments génériques en France, la Sécu entend inverser la tendance d'ici la fin de l'année, et réaffirme le...
Alimentation: 61% des Français grignotent entre le... Biscuits, gâteaux, viennoiseries et boissons sucrées… Deux ans après son lancement, l'étude Nutrinet fait la lumière sur une des mauvaises habitudes a...
Mucoviscidose : les présentateurs télé relèvent le... Valérie Bègue, Nelson Monfort, Gérard Lenorman, Marina Carrère d’Encausse, Michel Cymes, Elizabeth Tchoungui et Sébastien Folin relèvent avec humour u...