24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Paludisme : 13 millions de moustiquaires distribuées

13 millions de moustiquaires distribuées en Côte d’Ivoire pour lutter contre le paludisme. C’est le nombre impressionnant et pourtant nécessaire estimé par les autorités sanitaires du pays. Les moustiquaires sont distribuées grâce à l’appui logistique de l’UNICEF et le financement du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Les moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MIILDA) qui seront distribuées sont imprégnées industriellement par le fabricant pour en garantir la qualité et elles ne nécessitent pas de traitement supplémentaire par les ménages. Leur utilisation quotidienne est un moyen simple et efficace pour éviter les piqûres de moustiques qui transmettent le parasite du paludisme.

Le paludisme sévit en Côte d’Ivoire et dans le reste de l’Afrique sous une forme endémique. Chaque année sur le continent, environ 460 000 enfants de moins de cinq ans meurent du paludisme ce qui en fait la première cause de décès chez les jeunes enfants. C’est aussi le premier motif de consultation dans les centres sanitaires en Côte d’Ivoire avec une proportion de 41% en 2012.

En plus de toucher les enfants, le paludisme pose aussi un risque accru pour les femmes enceintes. Une femme enceinte infectée risque d’être anémiée, de connaître un accouchement prématuré et de donner naissance à un enfant mort-né. Son bébé est également susceptible de souffrir d’insuffisance pondérale à la naissance, ce qui rend peu probable sa survie au-delà d’une année.

« Il y avait effectivement une certaine urgence à effectuer cette distribution massive en raison de la menace Ebola aux frontières de notre pays, il faut aussi rappeler que les premiers symptômes d’Ebola sont similaires à ceux du paludisme », a déclaré le Dr Raymonde Goudou-Coffie, Ministre ivoirienne de la Santé et de la Lutte contre le Sida. « Nous allons effectuer un renouvellement total des moustiquaires, afin de protéger au mieux notre population. Cette campagne s’inscrit, tout comme la gratuité du traitement pour les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes, dans les grandes actions du gouvernement pour lutter contre le paludisme en Côte d’Ivoire ».

Pour Mark Edington, Directeur de la Division des subventions au Fonds mondial, « cette campagne va permettre d’atteindre la couverture universelle. Nous sommes contents de pouvoir soutenir cet objectif du gouvernement. En Côte d’Ivoire, seul un enfant sur trois dort actuellement sous une moustiquaire. Nous devons absolument changer cela.»

De son côté la Représentante de l’UNICEF en Côte d’Ivoire, Adèle Khudr, a déclaré : « malgré le virus Ebola qui menace la Côte d’Ivoire, il est important de poursuivre des activités de santé publique à grande échelle afin de protéger les enfants qui sont particulièrement vulnérables au paludisme. La distribution de moustiquaires est l’une des mesures les plus efficaces pour réduire considérablement la mortalité infantile et maternelle. Mais il est aussi important de bien informer la population sur son utilisation afin que la moustiquaire joue pleinement son rôle et qu’elle puisse sauver des vies. »

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 décembre 2014