L’enquête épidémiologique nationale ObÉpi-Roche montre en 2012 un ralentissement de la progression de l’obésité en France. Néanmoins, la fréquence actuelle de l’obésité en France en 2012 se situe à 15% de la population adulte, soit 6 922 215 obèses dont environ 3,3 millions d’obèses supplémentaires depuis 15 ans.

L’enquête nationale ObÉpi analyse tous les trois ans la prévalence du surpoids et de l’obésité en France. Cette enquête est conduite sous la direction d’un comité scientifique indépendant co-dirigé par des chercheurs de l’Inserm et un médecin de la Pitié-Salpêtrière.

En 2012, 15% des Français sont obèses contre 14,5 % en 2009. Cette différence correspondant à une augmentation relative de 3,4% du nombre de personnes obèses est significativement inférieure aux augmentations constatées les années précédentes : + 18,8% entre 1997 et 2000 ; + 17,8% entre 2000 et 2003, +10,1% entre 2003 et 2006 et 10,7% entre 2006 et 2009.

En 15 ans, le poids moyen des Français adultes a augmenté de 3,6 kg alors que leur taille moyenne a progressé de 0,7 cm. Leur tour de taille moyen a suivi la même évolution : il a augmenté de 5,3 cm, passant de 85,2 cm à 90,5 cm.

L’obésité augmente plus rapidement chez les femmes
En 2012, et ce depuis 9 ans, la prévalence de l’obésité est plus élevée chez les femmes (15,7%) que chez les hommes (14,3%). L’augmentation depuis 15 ans est plus nette chez les femmes notamment chez les 18-25 ans : +89,2% chez les femmes contre 62,5% chez les hommes. Cette tendance est particulièrement nette pour les obésités de classe II (IMC compris entre 35 et 39,9) : prévalence de 3,7 % pour les femmes versus 2,5% pour les hommes et pour les obésités de classe III (IMC≥40) : 1,6 % chez les femmes versus 0,6% chez les hommes. A l’inverse la prévalence du surpoids est toujours plus importante chez les hommes (38,8%) que chez
les femmes (26,3%).

Une augmentation plus franche de l’obésité chez les 18-24 ans
Chez les hommes comme chez les femmes, la prévalence de l’obésité augmente avec l’âge. Mais c’est dans la tranche des 18-24 ans que l’augmentation de l’obésité a été la plus franche entre 2009 et 2012 : + 35% alors que la variation dans les autres tranches d’âge se situe entre -1,5% et +4,5%.
Chez les hommes, on observe une augmentation de la prévalence de l’obésité après l’âge de 25 ans pour atteindre un pic dans la tranche 55-64 ans. Chez les femmes, l’augmentation concerne toutes les catégories d’âge.

Source : Roche

A Lire également

La prise en charge du diabète de type 2 s’améliore... Selon les derniers résultats de l’étude Entred menée en 2007 et publiés par l’InVS,  l’état de santé des personnes diabétiques de type 2 s’améliore en...
Obésité : le « mandomètre » pour manger moins et m... Glissée sous l'assiette pour mesurer la vitesse à laquelle on mange, une petite balance ronde reliée à un ordinateur permet de mieux contrôler l'alime...
Obésité : Air France entre deux sièges Craignant le tollé qui n’aurait pas manqué après l’annonce du « deuxième siège » payant pour les obèses, Air France a démenti  vouloir obliger les pas...
Journée Européenne de l’Obésité : samedi 22 mai 20... La première Journée européenne contre l'obésité (JEO) est organisée le 22 mai 2010. Son objectif : encourager les citoyens européens présentant une su...
Les cas d’obésité chez l’enfant et l’adolesc... Une nouvelle étude menée par l’Imperial College London et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) montre que le nombre des enfants et des adolescent...
Le lycopène pourrait jouer un rôle dans la prévent... Le lycopène est une substance présente dans de nombreux fruits dont la tomate. Il possède des propriétés anti-inflammatoires. Des chercheurs de l'INRA...
Obésité infantile : mieux contrôler le marketing p... 15 à 25% des enfants français seraient en surpoids ou obèses. Mieux contrôler le marketing des aliments et des boissons dirigé vers les enfants est un...
L’OMS veut réduire les apports en sucre L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de lancer une consultation publique sur les apports en sucre. Une fois finalisées, ces lignes directri...
Alimentation: le hard discount pourrait-il faire g... Une étude de l’Inserm montre une association entre la fréquentation de certains hypermarchés et enseignes "hard discount" et l’excès de poids des clie...
Le gouvernement lance le Plan obésité 2010-2013 Le ministère de la Santé a annoncé, le 20 juillet, le lancement du Plan obésité 2010-2013. Objectif : mieux prendre en compte la complexité de l'obési...
Alimentation et maladies non transmissibles: un ap... Plus de 25 ministres de la Santé se sont réunis à Vienne (Autriche) pour débattre du rôle de la nutrition dans la lutte contre les maladies non transm...
Diabète : 12,5 milliards d’euros de dépenses... En 2007, la France comptait 2,5 millions de personnes diabétiques, soit 40% de plus qu’en 2001. Selon l’Assurance maladie, les dépenses de soins pour ...
Obésité des enfants: le niveau d’études des ... Une étude publiée dans la revue Public Health Nutrition, menée auprès de 14 426 enfants européens âgés de 2 à 9 ans, montre que ceux dont les parents ...
Obésité : l’Afssaps demande aux médecins de ne plu... L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a demandé aux médecins de ne plus prescrire de sibutramine, l'un des derniers...
Obésité : le modèle alimentaire français, un exemp... Trois repas par jour pris à heure régulière et souvent en famille…  Selon une étude du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des condition...
Maladies cardio-vasculaires et mode de vie Surconsommation de boissons sucrées et obésité, l'importance de la mesure du tour de taille, les facteurs de risque du diabète de type 2... Autant de ...