Obésité: le Père Noël est une enflureAvec sa bedaine et son teint rougeaud, il donne le mauvais exemple ! Le Père Noël devrait se mettre au régime et se déplacer à pied ou en vélo, selon l’analyse d’un chercheur australien, publiée par le British Medical Journal (BMJ).

Obésité est-il synonyme de bonne humeur et de jovialité ? Oui, hélas, répond ce chercheur qui préconise de mettre le Père Noël au régime… sec. Ce même chercheur, décidément très pointilleux, note que l’on voit parfois le Père Noël fumer la pipe. Désastreux pour les enfants, juge-t-il. Pis encore,

Il s’étonne que l’embauche d’un Père Noël ne s’accompagne pas d’un contrôle de son état de santé, afin de limiter la propagation du virus H1N1. Morale de cette analyse très « bio » : faut-il promouvoir une nouvelle image du Père Noël ? Un homme mince, qui fait du sport, ne fume pas la bouffarde, boit du jus de carotte, et s’entraîne pour le 24 décembre.

Rendez-vous sur Hellocoton !