Davigel, Maggi et Herta… Trois marques phares de l’industrie agro-alimentaire du groupe Nestlé ont signé le 11 janvier avec le ministère de la santé une charte d’engagement volontaire de progrès nutritionnel. Des engagements qui portent notamment sur la modification des produits des teneurs en sel, en lipides, en sucres et en acides gras trans, augmentation des teneurs en oméga 3 et en vitamine D.

Proposées aux exploitants du secteur alimentaire depuis février 2007, dans le cadre du Programme National Nutrition Santé (PNNS), les chartes d’engagements volontaires de progrès nutritionnel doivent permettre une évolution favorable des apports nutritionnels pour l’ensemble de la population.

Elles doivent notamment viser la réduction des apports en sel, glucides simples, lipides totaux, acides gras saturés, ou l’augmentation de la consommation de glucides complexes et fibres, de fruits et de légumes. Les exploitants du secteur alimentaire qui souhaitent s’engager dans cette démarche doivent prendre des engagements précis, chiffrés, datés et contrôlables. Les dossiers présentés sont appréciés par un comité de validation, au regard du référentiel élaboré en 2007.

Au total, ce sont 14 chartes qui ont été signées depuis la mise en place du dispositif.

Le ministère de la Santé souligne à cette occasion que « leurs signatures témoignent de la volonté partagée, pouvoirs publics et entreprises, de s’engager ensemble pour l’amélioration de notre alimentation et dans la lutte contre l’obésité ».

Récapitulatif des engagements d’Herta
Récapitulatif des engagements de Maggi
Récapitulatif des engagements de Davigel

Source : ministère de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !