Alors que les campagnes d’information sur les faux médicaments vendus sur Internet se multiplient, plus 550 millions de médicaments illicites viennent d’être saisis en 10 jours seulement. C’est le résultat direct d’une opération douanière de lutte contre les produits menaçant la santé et la sécurité des consommateurs qui est menée depuis début avril dans 23 pays africains.

Au total, elle a permis d’intercepter plus d’un milliard d’articles et en particulier 550 millions de doses de médicaments illicites, potentiellement dangereux voire mortels. Parmi eux, des antibiotiques, des antidouleurs, des anti-­inflammatoires, des médicaments contre la pression artérielle et le diabète ainsi que des compléments alimentaires.

saisie de médicaments contrefaitsL’ensemble de ces faux médicaments est estimé à plus de 275 millions de dollars américains. Ces résultats révèlent l’ampleur du trafic de médicaments en Afrique et le danger qu’il fait peser sur la santé des patients africains.

Le reste de la saisie est composée de produits de contrefaçon non médicamenteux mais pouvant entrainer un risque sur la santé des consommateurs (produits alimentaires, pièces détachées, …).

La République Démocratique du Congo et le Togo sont les pays où les résultats les plus importants ont été réalisés en termes de volume. La vaste majorité des cargaisons interceptées provenait d’Asie de l’Est et du Sud ainsi que du Moyen-Orient.

> pour plus d’informations sur les médicaments contrefaits : Institut de Recherche Anti Contrefaçon de Médicaments

Source : OMD/IRACM

Rendez-vous sur Hellocoton !