24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

« Neknomination » : le Ministère de la Santé met en garde les internautes

Face à l’ampleur prise ces derniers jours par le phénomène de « neknomination », le Ministère des Affaires sociales et de la Santé a alerté mercredi les internautes sur les dangers de cette pratique et les risques liés à l’alcool. Un phénomène, qui a déjà causé la mort de cinq personnes, en Irlande et en Grande-Bretagne.

La « neknomination » est un phénomène apparu récemment sous la forme d’un défi lancé par un internaute à ses contacts sur les réseaux sociaux pour les inciter à boire d’un trait un verre d’alcool. Une fois le défi relevé, les internautes concernés se tournent vers leurs propres contacts et les invitent à en faire de même. D’où le développement éclair de ce phénomène, d’abord en Australie, puis dans plusieurs autres pays. En France, une page dédiée à la « neknomination » a été créée sur Facebook le 10 février dernier et enregistre actuellement une progression rapide de son audience.

« La « neknomination » représente un véritable danger, notamment pour les jeunes, population ultra-connectée et particulièrement concernée par la consommation rapide et massive d’alcool (ou « binge-drinking »). Une alcoolisation aiguë peut rapidement engendrer des troubles respiratoires, voire un coma », prévient le ministère.

Ce dernier rappelle les risques importants liés à la consommation d’alcool, qui constitue la deuxième cause de mortalité évitable après le cancer. Les pratiques d’alcoolisation massive ponctuelle, ou « binge drinking », touchent aujourd’hui plus d’un jeune sur deux âgé de 17 ans.

Il indique enfin qu’il sera « particulièrement attentif à l’évolution du phénomène de « neknomination » sur le territoire national ».

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) propose sur son site, de nombreux outils d’information et de pédagogie spécialement adaptés aux jeunes sur les dangers de l’alcool. Un espace dédié est ainsi en place sur le site AlcoolInfoService.

Rendez-vous sur Hellocoton !

19 février 2014