Le dispositif de lutte contre la dissémination du moustique « Aedes albopictus » en France démarre le 1er mai. Ce dernier communément appelé « moustique tigre » est originaire d’Asie et est implanté depuis de nombreuses années dans les départements français de l’Océan Indien. En métropole, ce moustique s’est développé de manière significative et continue depuis 2004 et est désormais définitivement implanté dans 17 départements.

En 2012, il s’est d’ailleurs implanté dans 8 nouveaux départements : le Lot-et-Garonne, les Pyrénées orientales, l’Aude, la Haute-Garonne, la Drôme, l’Ardèche, l’Isère et le Rhône. Il a également été ponctuellement détecté en Gironde, Pyrénées-Atlantiques, Aveyron, Saône-et-Loire, Ain, Savoie et Haute-Savoie.

Cette situation est préoccupante. En effet, ce moustique est particulièrement nuisible mais il est également capable, dans certaines conditions, de transmettre des maladies telles que la dengue ou le chikungunya.

Il n’y a pas, à l’heure actuelle, d’épidémie de dengue ou de chikungunya dans ces départements. Cependant, en 2010, des cas autochtones de dengue (2 cas) et de chikungunya (2 cas) ont été identifiés pendant l’été dans les Alpes-Maritimes et le Var, soulignant la possibilité de voir se développer ces maladies dans les départements où le moustique Aedes albopictus est implanté.

Ainsi, dès 2006, afin de prévenir et limiter la circulation de ces virus, le ministère de la santé a mis en place un dispositif de lutte contre le risque de dissémination de la dengue et du chikungunya en France métropolitaine. Ce dispositif est établi en lien avec les Agences Régionales de Santé, les conseils généraux et les communes concernés, ainsi que les agences nationales de santé et les structures chargées de la surveillance entomologique et de la démoustication.

Ce dispositif, actualisé chaque année, consiste notamment en une surveillance entomologique (c’est-à-dire des populations de moustiques), renforcée à partir du 1er mai dans les zones où le moustique est présent ou susceptible de s’implanter. Cette surveillance vise à détecter l’activité du moustique afin d’agir le plus précocement possible pour ralentir la progression de son implantation géographique.

Une surveillance des cas humains sera renforcée à partir du 1er mai par le signalement systématique des cas suspects importés dans les zones où la présence du moustique est avérée. Elle permet la mise en place de mesures de démoustication au domicile et de protection individuelle autour de ces cas afin d’éviter la transmission de la maladie à d’autres personnes. De plus, les cas suspects importés font l’objet d’un signalement accéléré et bénéficient, si nécessaire, de la mise en œuvre de mesures de démoustication avant confirmation du diagnostic.
Comment lutter contre le moustique tigre ?
Une sensibilisation des personnes résidant dans les zones où le moustique est présent et actif va être mise en place  afin de détruire autour et dans leur habitat toutes les sources d’eaux stagnantes, gîtes potentiels de reproduction des moustiques. Des actions d’information et de communication seront menées tout au long de la période estivale par les ARS, en lien avec les conseils généraux et les communes concernés.

En particulier, il est très important de supprimer les eaux stagnantes qui permettent la reproduction du moustique, à l’intérieur et surtout autour de son domicile : enlever les soucoupes des pots de fleurs ou les remplir de sable, changer l’eau des vases plusieurs fois par semaine, vérifier le bon écoulement des gouttières, mettre à l’abri de la pluie ou supprimer les pneus usagés et tout autre objet pouvant se remplir d’eau, etc. Ces gestes sont indispensables pour limiter la prolifération des moustiques, sources de nuisances et de maladies.

Par ailleurs, les personnes se rendant dans des zones où circulent les virus du chikungunya et de la dengue doivent se protéger des piqûres de moustiques sur place, mais également à leur retour si elles résident dans les départements où le moustique est implanté. L’objectif est de prévenir l’introduction et la transmission de ces maladies en métropole.

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Grippe: participez au nouveau système de surveilla... Un nouveau système de surveillance de la grippe, GrippeNet.fr, a été lancé mercredi 25 janvier 2012, par l’équipe du réseau Sentinelles (unité mixte d...
Prévention des noyades des enfants: la surveillanc... Sept enfants de moins de 12 ans sont morts noyés durant les sept derniers jours en France. Entre le 1er juin et le 9 août 2012, l’Institut de veille s...
Chikungunya : deuxième cas autochtone dans le Var Deux cas autochtones de chikungunya ont été confirmés ce week-end dans le Var, les premiers en France métropolitaine, après deux cas autochtones de de...
Alerte aux moustiques tigres à Paris Des opérations de démoustication et de surveillance ont été organisées au Parc Floral à Paris et dans le Val-de-Marne suite à la détection de la prése...
Moustique tigre: début de la surveillance estivale... Le moustique Aedes albopictus est un moustique originaire d’Asie qui est implanté depuis de nombreuses années dans certains départements français d’ou...
Grippe H1N1 : un dispositif de surveillance des ef... L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a présenté son dispositif de pharmacovigilance des effets indésirables qui se...
Médicaments: la France n’a pas de « dispositif adé... La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a estimé lundi sur France Info que la France n'avait pas de "dispositif adéquat" en matière de pharmacovigi...
Moustique tigre : le dispositif de surveillance es... Le début de la surveillance estivale sur la dissémination du moustique "Aedes albopictus" ou moustique tigre a été lancé depuis le 1er mai en France m...
Moustique tigre : début de la surveillance estival... Les autorités sanitaires ont activé le 1er mai dernier le dispositif de lutte contre Aedes Albopictus (dit moustique tigre) et de surveillance des arb...
La dengue : ce qu’il faut savoir et comment se pro... La dengue est une maladie infectieuse présente dans toutes les régions tropicales. Elle est transmise par la piqûre d’un moustique diurne du genre Aed...
Gastro-entérites aiguës : une activité en légère a... D’après les données du Réseau Sentinelles, le nombre de cas de diarrhée aiguë en Fance ayant conduit à une consultation de médecin généraliste était l...
GrippeNet.fr : participez au système de surveillan... Le principe du site GrippeNet.fr  est de permettre à toute personne qui le souhaite, malade ou non malade, et résidant en France métropolitaine, de pa...
Algues vertes : les agriculteurs bretons au banc d... Le préfet des Côtes d'Armor, Jean Louis Fargeas a envoyé une note au Premier ministre qui fait un état des lieux du ''phénomène'' des marées vertes, a...
Médicaments : la liste des 59 produits « sous haut...  « Le Parisien » publie aujourd’hui la liste de 59 de ces molécules à risque, surveillées de près par l’Agence française de sécurité sanitaire des pro...
La liste des 77 médicaments sous surveillance publ... L'Agence de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a publié lundi une liste de 77 médicaments faisant l'objet d'un suivi renforcé de la pa...
Médicament : le Tramadol, remplaçant du Di-Antalvi... Selon le quotidien Le Parisien-Aujourd'hui en France, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) aurait placé sous surve...