24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Monoxyde de carbone : gare aux intoxications pendant les fêtes

A l’occasion des fêtes de fin d’année, la Direction générale de la Santé (DGS) appelle à la plus grande vigilance quant à l’utilisation d’appareils de chauffage d’appoint, de groupes électrogènes ou de panneaux-radiants à combustible gazeux lors des rassemblements de personnes (rassemblements familiaux, manifestations culturelles ou religieuses, …).

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore, et donc indétectable par l’homme. Sa présence résulte d’une combustion incomplète, et ce, quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane. Il diffuse très vite dans l’environnement.

Les symptômes de l’intoxication sont : maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue. Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement. En cas d’intoxication aiguë, la prise en charge doit être rapide et justifie une hospitalisation spécialisée.

En cas de soupçon d’intoxication, il est recommandé d’aérer les locaux, d’arrêter si possible les appareils à combustion, d’évacuer les locaux et d’appeler les secours en composant le 15, le 18 ou encore le 112.

En France, chaque année, le monoxyde de carbone cause près d’une centaine de décès. En 2012, 1 139 épisodes d’intoxications accidentelles domestiques au monoxyde de carbone ont été signalés au système de surveillance de l’Institut de veille sanitaire (InVS). Elles ont impliqué 3 277 personnes dont 2474 ont été transportées vers un service d’urgence hospitalière.

A titre d’exemple, entre 2005 et 2012, 44 épisodes d’intoxication au monoxyde de carbone sont survenus dans des lieux de culte. Depuis le 1er décembre, 2 épisodes d’intoxication exposant 60 personnes au monoxyde de carbone sont survenus lors de rassemblements de personnes.

Source : Ministère de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

27 décembre 2013