24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Mon enfant est-il allergique ?

Avant de déclarer son enfant « allergique », il existe différents signaux à surveiller : symptômes, facteurs déclencheurs, périodicité… Ces informations seront essentielles au médecin allergologue pour diagnostiquer l’allergie et en identifier la source.

L’allergie peut se manifester dès le plus jeune âge et sous de multiples formes. Certains symptômes de l’allergie peuvent cependant être provoqués par d’autres facteurs extérieurs (autres pathologies ou irritants). L’enfant peut être déclaré allergique lorsque le lien de causalité entre une sensibilisation à un allergène et la manifestation clinique est avérée par l’enquête allergologique.

Repérer les symptômes allergiques
Tous les enfants qui présentent des symptômes persistants, récidivants, sévères ou nécessitant un traitement continu, doivent bénéficier d’une exploration allergologique, sans limite inférieure d’âge. Les parents qui sont eux même allergiques doivent y faire particulièrement attention, car le terrain allergique de l’enfant est souvent régi par l’hérédité.

Plusieurs symptômes peuvent contribuer à identifier le terrain allergique de l’enfant :

la persistance et forte récidive de certaines maladies comme les bronchiolites, les conjonctivites, les rhinites, les laryngites, les sinusites

les principales manifestations cliniques de l’allergie : eczéma atopique et urticaire, rhinite allergique et asthme, réactions orales et digestives, oedème de Quincke (ou angio-oedème) et choc anaphylactique

Surveiller les manifestations de l’allergie
Les manifestations cliniques de l’allergie sont plus ou moins sévères et peuvent toucher différentes parties du corps de l’enfant. Elles peuvent être cutanées, respiratoires et oculaires, digestives et orales, ou enfin générales.

La connaissance des principales allergies, de leurs manifestations cliniques et de leurs risques, contribue à mieux identifier les premiers signes d’une allergie chez l’enfant et ainsi à engager une démarche de diagnostic dès le plus jeune âge. Afin de pouvoir mettre en place une prise en charge précoce et efficace, il est en effet indispensable de confirmer l’allergie en identifiant le lien de causalité entre la manifestation et la sensibilisation à un allergène spécifique.

 Etablir un diagnostic précoce
Le diagnostic précoce d’une allergie révèle un terrain atopique chez l’enfant, c’est-à-dire une prédisposition génétique à diverses allergies. Les allergies vont se manifester sous différentes formes et de façon imprévisible tout au long de la vie ; l’allergie est une maladie évolutive. Les signaux peuvent disparaître pendant plusieurs années et réapparaître sans raison apparente, ou ne pas réapparaître…. Si les manifestations de l’allergie sont parfois perçues comme une simple gêne lors de l’enfance, elles peuvent aussi se développer en grandissant et devenir un vrai handicap.

Etape indispensable dans le suivi du patient allergique, le diagnostic précoce de l’allergie et l’identification de l’allergène responsable vont permettre une réelle prise en charge nécessaire pour la combattre et en diminuer les risques évolutifs. Ces manifestations ne sont pas toujours liées à un terrain allergique ; seul un diagnostic réalisé par un médecin allergologue pourra permettre de le confirmer. Il doit être réalisé dès les premiers signes et particulièrement chez les enfants à risque d’atopie (hérédité).

http://www.asthme-allergies.org/

Visuel ©24Hsante.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 mars 2010