24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Médicaments sans ordonnance : « pas nécessairement moins chers » sur Internet

Des écarts de prix (entre 2 et 3 fois) sur un même médicament selon les pharmacies, des médicaments sur Internet « pas nécessairement moins chers »…  L’association Familles Rurales publie les résultats de son observatoire annuel des prix des médicaments.

Cette étude porte sur 14 produits : 12 médicaments délivrés sans ordonnance et vendus en accès libre (automédication) et 2 spécialités non-médicamenteuses.

Dans les pharmacies physiques, « les prix restent stables, mais les écarts de prix (entre 2 et 3 fois) sont importants », indique l’association. Selon elle, les prix ont très peu varié entre 2012 et 2013. « Et il en va de même depuis 2010 », souligne-t-elle. « Au regard des années, les prix des médicaments sont restés stables et par conséquent l’objectif du ministère de la santé de baisse des prix en mettant certains médicaments en accès libre n’est pas atteint », estime enfin Familles rurales.

Autre constat, « les médicaments sont moins chers quand ils sont en accès libre ». Au fur et à mesure des années, l’association a constaté une diminution des médicaments situés derrière le comptoir et non visibles, au profit du libre accès. « Cette évolution correspond à celle des officines qui sont de plus en plus pourvues d’espace d’accès libre. On constate une progression de 14% en trois années », note-t-elle.

L’association indique également que « les prix sont toutefois moins élevés quand le pharmacien appartient à un groupement » et « quand le médicament est disponible en libre accès. « Ces deux facteurs de baisse coexistent fréquemment car les officines adhérant à un groupement proposent davantage d’espaces en accès libre », explique-telle.

 Des prix « moins élevés » sur Internet

Cette année, en plus des 43 pharmacies visitées, l’observatoire inclut tous les sites Internet de vente en ligne de médicaments liés à une pharmacie physique et répertoriés par le ministère de la Santé. Sur sur derniers, « les prix sont moins élevés, mais les écarts entre sites sont aussi très importants », indique l’association précisant que les frais d’envoi sont en moyenne de 5,91 euros. Un montant qui compense les prix moins élevés. Ainsi, l’achat de médicaments sur Internet « n’est pas nécessairement moins cher », estime-t-elle précisant qu’il « nécessite d’être mieux contrôlé (respect des bonnes pratiques) ». « Dans les deux cas, des écarts importants pour un même médicament subsistent », conclut-elle.

Consulter les résultats sur le site de Familles Rurale

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 décembre 2013