Dans un point d’information, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) revient en détail sur ses recommandations à destination des industriels relatives aux noms et à l’étiquetage des médicaments délivrés avec ou sans ordonnance. L’agence sanitaire rappelle notamment qu’elle ne souhaite en aucun cas la mise en place d’un « paquet neutre ».

Ces recommandations publiées en février dernier ont pour objectif de « faciliter l’identification du médicament et d’améliorer la visibilité, la lisibilité et la compréhension de son étiquetage, notamment des informations garantissant la sécurité des patients », souligne ainsi l’agence. Une démarche qui s’inscrit dans le plan initié par l’OMS pour réduire de moitié les erreurs médicamenteuses dans le monde. En effet l’OMS estime que ces dernières représentent au niveau mondial 1% des dépenses en santé.

Ces recommandations « n’ajoutent pas d’informations par rapport aux mentions existantes aujourd’hui sur les boîtes des médicaments, mais portent sur  l’emplacement des mentions sur les différentes faces des boîtes, sur le choix de la police et de la taille d’écriture, sur les couleurs et sur l’apposition de pictogrammes », poursuit l’ANSM.

« Élaborées à l’appui de l’expérience des mesures déjà mises en œuvre et en concertation avec les représentants d’associations de patients et consommateurs, pharmaciens, médecins et industriels (Voir compte rendu et vidéos), les recommandations n’ont pas un caractère obligatoire, conformément aux dispositions européennes applicables en la matière », souligne-t-elle.

Elle précise que « toutefois, en vue de mieux informer les patients, les industriels sont invités à les suivre lors de la conception de leurs conditionnements en mettant en exergue la substance active, le dosage et d’autres informations comme notamment la voie d’administration, la population cible (par exemple adulte ou enfant), etc. sur la face principale de la boîte ».

« En aucun cas, l’ANSM souhaite la mise en place d’un « paquet neutre ». Les chartes graphiques et signes distinctifs, (couleurs, visuels) qui sont des éléments nécessaires à l’identification et au bon usage, ne disparaîtront pas des étiquetages », indique l’agence dans son point d’information.

« Les recommandations n’incitent pas à la suppression du nom de marque du médicament mais insistent sur le fait que la marque ne devrait pas apparaitre de façon prédominante par rapport aux mentions nécessaires pour le bon usage du médicament, car il est essentiel que les patients puissent identifier facilement ce que contient le médicament sans se fier uniquement à la marque », précise-t-elle.

Enfin, l’ANSM rappelle qu’elle est régulièrement destinataire de signalements d’erreurs médicamenteuses en lien avec le conditionnement ou le nom des médicaments, surdosage du fait d’une prise par le patient de deux médicaments avec la même substance active mais de marques différentes, surdosage lié à une confusion entre deux dosages d’un médicament, entre deux médicaments d’une même marque, prise d’un médicament mal conservé…

« L’étiquetage est le dernier support d’information avant l’étape d’administration. Il contribue, lorsqu’il est bien conçu, à la sécurité d’emploi du médicament et à la prévention des erreurs médicamenteuses notamment de dans le cadre de l’automédication », conclut l’agence.

Pour en savoir plus, consulter sur le site de l’ANSM:
. Point d’information sur les conditionnements des médicaments
. Point d’information sur les noms de médicaments

Source : ANSM

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

SPARADRAP explique les médicaments aux enfants Pour informer les enfants et les parents sur les médicaments, l'association SPARADRAP met en ligne sur son site de nouveaux contenus illustrés, précis...
Maladie de Parkinson : mieux comprendre les médica... A l’occasion de la Journée Mondiale de la maladie de Parkinson, l’Afssaps diffuse un document d’information à destination des patients et de leur ento...
Résistance aux antibiotiques : attention aux idées... Une enquête de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) révèle une large incompréhension de l’opinion publique à l’égard de la résistance aux médicam...
Faut-il en avoir peur des antidépresseurs ? Le traitement médicamenteux ne constitue qu’un aspect de la prise en charge des sujets présentant des troubles dépressifs ou anxieux. Si historiquemen...
Les venins des serpents n’ont pas livré tous leurs... Depuis plusieurs décennies, les venins de serpents sont utilisés en pharmacologie pour créer de nouveaux médicaments. Mais une équipe de pharmacologis...
Personnes âgées: attention au mésusage de certains... Un nombre important de personnes âgées prennent trop de traitements ou des médicaments inappropriés, avec des risques d'effets indésirables graves pou...
Homéopathie: 36% des Français utilisent régulièrem... Selon une enquête d'opinion réalisée par l'institut Ipsos pour le laboratoire Boiron, 36% des Français déclarent utiliser "de temps en temps" ou "très...
Leclerc gagne en appel face aux pharmaciens La Cour d'appel de Colmar a tranché. Les centres Leclerc vont pouvoir poursuivre leur campagne contre le prix des médicaments non remboursés et revend...
La collecte des médicaments non utilisés baisse lé... La collecte des Médicaments Non Utilisés (MNU) des ménages accuse une légère baisse de 1% par rapport à l'année dernière qui avait enregistrée une for...
L’AFM-Téléthon va produire ses propres médicaments... L’AFM-Téléthon a pour objectif de créer le plus grand centre européen de développement et de production de thérapies géniques et cellulaires, avec une...
« La Vérité sur vos médicaments » : un ouvrage pou...  L'ouvrage sorti jeudi est le résultat de l'expérience croisée de 32 spécialistes et de l’analyse d’essais cliniques d’envergure mondiale. Ce livre en...
La liste des 76 médicaments sous surveillance publ... L'Afssaps doit publier aujourd'hui une liste de 76 médicaments sous surveillance et fera à cette occasion le point sur leur évaluation.  59 d'entre eu...
Médicaments contre l’anxiété : les Français ... En 2015, les Français ont consommé moins de médicaments contre l'anxiété indique l'hebdomadaire Le Point qui s'est procuré des statistiques de la Cais...
Médicaments trop chers : 1 Français sur 2 se soign... Selon la dernière étude Ifop/Biogaran*, l'automédication gagnerait du terrain en France. 50% des Français achèteraient des médicaments sans passer par...
Médicaments : attention aux risques de surdosage c... Dans son dernier numéro, la revue indépendante Prescrire met en garde contre les conditionnements peu fiables de certains médicaments destinés aux enf...
Enquête: 82 % des Français font confiance aux médi... Les Entreprises du Médicament (Leem) ont présenté mardi les résultats d’une des plus larges études jamais réalisées sur le rapport des Français aux mé...