24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Médicaments : la confiance des Français rebondit

Malgré un contexte d’accumulation de controverses, la confiance des Français dans les médicaments repart à la hausse. Les résultats de l’Observatoire sociétal du médicament (1) publiés par le Leem, montre le niveau de confiance des Français rebondit à 85 % (+ 10 points) après la chute enregistrée en 2014 (- 12 points).

Les 60 ans et plus, davantage utilisateurs que les plus jeunes, affichent le capital confiance le plus solide avec 90 % contre 79 % chez les 18-24 ans et 80 % chez les 25-34 ans. Ce sont les personnes les plus confrontées aux maladies qui présentent les taux de confiance les plus hauts : 93 % pour les patients souffrant d’une affection longue durée et 93 % pour ceux qui prennent des médicaments quotidiennement. Enfin, quand ils regardent vers le passé, 72 % des Français estiment que les médicaments se sont améliorés au cours des 20 dernières années.

Vaccins: la confiance stagne
Ainsi, tous les types de médicaments bénéficient de cette hausse de la confiance à l’exception notable des vaccins, dont le niveau se stabilise. En effet, les médicaments sur ordonnance enregistrent 93% de confiance (+ 5 points), les médicaments remboursés 92% (+ 6 points), les médicaments de marque 89% (+ 6 points). De même, la confiance est à la hausse pour les médicaments sans ordonnance (73 %, +7 points), les médicaments non-remboursés (75 %, +7 points) et dans une moindre mesure pour les génériques (68 %, + 2 points).
En ce qui concerne les vaccins, la confiance stagne mais reste très majoritaire (71 %). Ainsi, près d’un Français sur trois (29 %) déclare toujours ne pas avoir confiance dans les vaccins. « Ce cas particulier de défiance est d’autant plus préoccupant qu’il touche toutes les catégories sociales et démographiques (âge, niveau d’éducation, niveau de revenu, profession…). », note le Leem.

Les Français s’estiment mal informés
Plus de six Français sur dix s’estiment mal informés sur le médicament, notamment en ce qui concerne les effets secondaires 62 % (+ 7 points). Néanmoins, même s’il reste minoritaire, le sentiment d’être bien informé progresse pour la sécurité des médicaments avec 30 % (+ 6 points vs 2014), la procédure d’autorisation de mise sur le marché : 20 % (+3 points), le fonctionnement de la recherche dans le domaine des médicaments : 20 % (+ 3 points).

C’est sur l’efficacité des médicaments que les Français se considèrent les mieux informés (39 %). A l’inverse, seuls 15 % s’estiment bien informée sur les essais cliniques avant la mise sur le marché d’un nouveau médicament et 11 % sur la manière dont le prix des médicaments est fixé.

En ce qui concerne les médicaments, les Français accordent leur confiance à leur médecin traitant (95 %), suivis par les infirmières (91 %) et les pharmaciens (90 %). Par ailleurs, 87 % des Français font confiance à la notice des médicaments +( 3 points vs 2014). Un outil de réassurance important quel que soit le type de médicament : avec ordonnance (90 %) ou sans ordonnance (91 %), princeps (91 %) ou générique (92 %).
En termes de crédibilité, les laboratoires pharmaceutiques se situent, quant à eux, à 49 % (+ 6 points vs 2014), au même niveau que les livres publiés sur les médicaments (49 %) et légèrement devant les lanceurs d’alerte (45 %).

Interrogés sur les risques qu’ils redoutent le plus, 65% des Français déclarent majoritairement avoir peur de souffrir un jour d’une maladie dont on ne connaît pas le traitement (65 %), 60 % s’inquiètent de la résistance aux antibiotiques, 61 % des interactions médicamenteuses et 50 % ont peur de mélanger des médicaments qui ne vont pas ensemble.

(1) Etude Ipsos pour le Leem, réalisée auprès de 1 010 personnes, interrogées par Internet entre le 23 février et le 31 mars 2015 (échantillon âgé de 18 ans et plus, représentatif de la population nationale).

Source : Leem

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 juin 2015