24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Médicaments innovants : la ligue contre le cancer dénonce des prix « exorbitants »

Alors que l’efficacité des médicaments innovants permet aujourd’hui de guérir de nombreuses personnes malades et d’augmenter de façon régulière leur durée de vie, la Ligue contre le Cancer s’alarme des prix élevés de ces derniers qui impactent lourdement le système de santé.

« Pourrons-nous tous être soignés en 2016 ? », s’interroge la Ligue. Aujourd’hui, la prise en charge des traitements des cancers est remboursée à 100% par l’Assurance maladie dans le cadre du régime ALD (affection longue durée). « Avec l’augmentation de l’incidence des cancers en partie due au vieillissement de la population, l’augmentation de la prévalence des patients traités pour cancer et l’inflation des prix des traitements et, plus particulièrement, des médicaments anticancéreux, le coût global de la prise en charge des traitements des cancers ne cesse de s’accroître », s’inquiète la ligue dans un communiqué.

Pixabay CC0 Public DomainLa Ligue exige « un débat public et une régulation immédiate »
L’association souligne qu’en 2015, ce coût aura représenté 10% des dépenses de l’Assurance maladie contre 6,6% en 2007. « Avec le prix des nouvelles molécules qui arrivent sur le marché, tel que pratiqué par les laboratoires pharmaceutiques, notre système est mis à mal. Alors, comment s’assurer que toutes les personnes malades devant bénéficier de ces traitements innovants continueront à y avoir accès de façon équitable ? », s’interroge-t-elle.

A titre d’exemple, la prochaine molécule qui devrait arriver en France contre le traitement du mélanome, appelée Keytruda®, coûterait plus de 100 000 euros par an pour chaque patient traité. La Ligue estime que le coût de la recherche et du développement des molécules ne représente que 15 à 20% du chiffre d’affaire des laboratoires pharmaceutiques ; alors que le marketing développé pour promouvoir ces médicaments équivaut à 30% du chiffre d’affaire. « Notre système de santé n’a pas à supporter le coût de la promotion des médicaments », poursuit-elle.

Une « transparence totale »

C’est pourquoi la Ligue demande l’ouverture d’un débat citoyen national en instaurant des Etats généraux du médicament. Afin d’assurer l’équité d’accès aux médicaments innovants, l’association réclame notamment la « transparence totale » dans la fixation des prix et dans les remboursements des médicaments innovants. La Ligue demande également la mise en place de mécanismes d’adaptation du prix qui tiennent compte de critères liés à l’utilisation des médicaments innovants (nombre de patients, nombre de prescripteurs, efficacité, etc.).

Elle souhaite ainsi la création d’un observatoire indépendant de l’équité d’accès aux médicaments et la mise en place d’outils d’informations actualisées (site internet par exemple) expliquant la décomposition du prix de chaque médicament innovant en cancérologie. Enfin, elle estime que « tout lien ou conflit d’intérêt entre les industriels, les décideurs et les prescripteurs doit être supprimé ».

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 décembre 2015