Dans un rapport publié en ligne, l’Académie nationale de médecine appelle à plusieurs mesures de précaution pour leur utilisation. Elle appelle également à promouvoir la prescription et la délivrance des médicaments génériques par une pédagogie appropriée auprès des patients comme des médecins et pharmaciens.

« Le générique n’est pas la copie conforme de la spécialité princeps », rappelle le rapport du Pr Charles Joël Menkès, rhumatologue et ancien membre de la Commission d’Autorisation de mise sur le marché (AMM). S’Il contient le même principe actif, d’autres substances entrant dans sa composition (les excipients) peuvent être différents. Sa présentation peut-être aussi modifiée (comprimés remplacés par des gélules par exemple).

« Le changement d’excipient peut occasionner des réactions allergiques plus ou moins sévères », indique le rapport, tandis que les changements de présentation peuvent « désorienter » les malades âgés en traitement chronique.

Les académiciens ne s’opposent pas à l’utilisation des génériques, moins chers que les médicaments originaux, mais recommandent une série de mesures de prudence. Ils recommandent ainsi de « promouvoir par une pédagogie appropriée, s’adressant aux patients comme aux médecins et aux pharmaciens, la prescription et la délivrance des médicaments génériques ».

Mais ils soulignent que « la demande de non substitution (par le médecin), médicalement justifiée, doit être obligatoirement respectée par le pharmacien ». « Son maintien est indispensable à une médecine personnalisée tenant compte des situations à risques », ajoutent-ils. Les académiciens recommandent par ailleurs de « rapprocher le plus possible la présentation du générique de celle du princeps aussi bien pour l’aspect extérieur, que par la mise à disposition des différents dosages utilisés, en évitant les excipients à effet notoire ».

Dans le cas des traitements chroniques et de l’utilisation simultanée de plusieurs types de médicaments, l’Académie juge « souhaitable » que les patients « puissent se procurer toujours la même marque de générique ». « Les génériques à marge thérapeutique étroite demandent à être utilisés avec prudence », souligne l’Académie, citant les antiépileptiques, les anti-coagulants, les hypoglycémiants ou certains médicaments à visée cardiologique.

L’Académie recommande également d' »appliquer formellement les dispositions réglementaires de contrôle de qualité ».

Le rapport :  http://www.academie-medecine.fr/Upload/GÉNÉRIQUES.pdf

A Lire également

Antidépresseurs : faut-il en avoir peur ? Le traitement médicamenteux ne constitue qu’un aspect de la prise en charge des sujets présentant des troubles dépressifs ou anxieux. Si historiquemen...
Déserts médicaux : le ministère de la Santé prend ... Marisol Touraine, la Ministre des Affaires sociales et de la Santé, a annoncé de nouvelles pour faire face aux déserts médicaux. Concrètement, pour in...
Benzodiazépines: un Français sur cinq en consomme... Chaque année, un français sur cinq consomme au moins une benzodiazépine ou une molécule apparentée. 134 millions de boîtes de médicaments contenant de...
Sécu : le gouvernement renonce à l’augmentation du... Le gouvernement renonce à augmenter de 0,5 point le ticket modérateur restant à la charge des patients pour les soins médicaux, mais devrait...
Médicaments : ne les prenez pas n’importe co... Le 2 mars 2012, le Ministère chargé de la Santé diffusera une nouvelle campagne nationale d’information et de sensibilisation sur le bon usage du médi...
Les médicaments, des produits sous surveillance La prise de médicaments n’est pas un acte anodin. C’est pourquoi les autorités sanitaires ont mis en place un réseau national de pharmacovigilance en ...
Médicaments : nouvelles restrictions sur l’a... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient d’informer les professionnels de santé de nouvelles restrictions d’...
Tiers payant : deux Français sur trois pour sa gén... Selon un sondage Opinionway réalisé à la demande du syndicat de médecins généralistes MG France, 63 % des Français se prononcent pour une dispense d'...
Le « Viagra » féminin retoqué aux Etats-unis L'Agence américaine des médicaments s'est prononcée contre la mise sur le marché du Girosa® (flibanserin) de Boehringer Ingelheim, jugé trop peu effic...
Médicaments génériques: la mention « non substitua... Selon une enquête BVA (1), réalisée pour le Gemme, association qui réunit 12 industriels du médicament générique, les médecins généralistes utiliserai...
Transparence entre experts médicaux et labos pharm... Le décret dit « Sunshine Act », qui a pour objectif la mise en place de la transparence entre professionnels de santé et industries pharmaceutiques, e...
Médicaments : les Français moins adeptes de l&rsqu... Du fait notamment de pathologies hivernales moins marquées l'année dernière, les ventes de l’automédication en France reculent de 3,7% à 2,2 milliards...
Trois nouveaux médicaments sur la sellette Dans son numéro de janvier, la revue médicale Prescrire, dénonce le maintien sur le marché de trois médicaments qui afficheraient, selon elle, une bal...
Deux tiers des automobilistes ont déjà eu un probl... Un sondage* réalisé pour l’association Prévention Routière et le laboratoire MSD France révèle que deux automobilistes sur trois reconnaissent avoir e...
Hépatite C : vers une guérison à 100% ? Alors que se déroule à Paris le 7e congrès sur l'hépatite, des chercheurs ont annoncé la mise au point de traitements contre l'hépatite C susceptibles...
Vente de médicaments sur internet : le gouvernemen... Le ministre de l'Industrie Christian Estrosi est prêt à saisir la justice contre certains sites internet français qui vendent des médicaments en viola...