24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Médecine esthétique : le bien-vieillir accessible à tous

Médecines alternatives, développement des produits injectables, intégration des nouvelles technologies, …le chirurgien esthétique a désormais le choix des armes pour une approche de plus en plus ciblée. Du visage à l’abdomen en passant par les mains ou des zones beaucoup plus intimes, les techniques en médecine esthétique sont plus douces et beaucoup moins invasives. Le passage sur une table d’opération est moins fréquent tant l’arsenal pour traiter, voire, prévenir le vieillissement est large.

Les experts des membres du comité scientifique du congrès F.A.C.E2F@ce qui se tiendra à Cannes du 9 au 10 septembre dressent l’évolution et le panorama des techniques en médecine et chirurgie esthétique. Fers de lance de l’école de la French Touch qui consiste à rechercher un résultat le plus naturel possible en respectant la morphologie du patient, ils s’attachent à développer une approche raisonnée.

L’objectif n’est pas de paraître 10 ans de moins

mais bien de redonner un coup d’éclat à un visage ou à lui donner un air moins fatigué.

Venir à bout des petites rondeurs grâce au froid….

Le froid modifie en profondeur l’approche pour traiter les cellules graisseuses et se présente comme la nouvelle technique qui pourrait remplacer la liposuccion.

La cryolipolyse consiste à appliquer du froid sur une zone du corps pour amener les cellules graisseuses à une température négative pendant environ une heure.

Cette opération déclenche alors la mort cellulaire programmée, appelée apoptose. A la différence de la nécrose induite par le laser, l’apoptose n’a pas pour conséquence l’apparition de lésions ou de plaies.

Ce processus est lent et progressif, c’est pourquoi les résultats ne sont visibles qu’à partir d’environ 3 mois. Les cellules se dégradent au fur et à mesure, le foie se charge alors d’évacuer les débris cellulaires sans aucune conséquence négative sur le système hépatique. Les cellules graisseuses commencent à mourir à partir de 15 jours. Point important, seules les adipocytes sont sensibles au froid les autres cellules ne sont donc pas impactées.

Cette technique traite de nombreuses zones : les hanches, le ventre, les cuisses, les fesses, la face antérieure du genou ou encore la gynécomastie chez les hommes.

…Et rajeunir grâce au chaud avec les ultrasons

Les ultrasons participent au mouvement plus global de la prise en charge du vieillissement. Ils viennent remplacer la radiofréquence dont les résultats sont insuffisamment satisfaisants. La technique des ultrasons consiste à créer un échauffement des tissus profonds de la peau rétractant ainsi les fibres de collagène afin de stimuler la régénération de la peau. Ce traitement anti-relâchement peut cibler différentes zones du visage ou des zones plus intimes.

La rhinoplastie ultrasonique fait également son entrée dans les blocs opératoires ; les études sont encore en cours. Il s’agit de remodeler le nez osseux avec des instruments à ultrasons. Plus précis, ce type d’intervention est nettement plus long que la chirurgie traditionnelle. Les vaisseaux et la peau seraient moins exposés, avec pour avantage principal moins d’hématomes et une section de l’os sous contrôle de la vue.

Les injectables à tout faire : de la prévention du vieillissement à la rhinoplastie

Le Dr Trévidic préconise une approche « préventive » en se projetant sur le long terme en s’attaquant aux premières rides qui peuvent apparaître entre 35 et 40 ans. En effet, aujourd’hui la médecine esthétique permet de construire une approche ultra ciblée, zone par zone du visage avec des méthodes non invasives à de dosages faibles. Dés lors, dès qu’une personne observe les premiers signes du temps qui passe, il est préférable de consulter immédiatement plutôt que d’attendre plusieurs dizaines d’années lorsque les rides seront plus marquées.

Pour le Dr Braccini, les produits injectables et plus particulièrement l’acide hyaluronique permettent de corriger les petits défauts, ils pourront également venir parfaire le résultat d’une rhinoplastie. Il s’agit d’une véritable révolution moderne dans la prise en charge de la rhinoplastie. Tous les nez ne peuvent pas bénéficier de ce type de correction. Enfin, comme toute produit injectable, il s’agit d’une technique éphémère (jusqu’à 3 ans)

Pour en savoir plus, conférence publique débat à Cannes ouverte à tous

Samedi 10 septembre 2016 à l’hôtel Martinez de 14h à 17h
Devenu un rendez-vous incontournable, la session grand public permet à chacun de poser ses questions lors d’une conférence débat qui lui est dédiée. La session est animée par la journaliste santé Brigitte-Fanny Cohen (expert Santé France Télévision) et des médecins et des membres de la Société Avancée de Médecine et de Chirurgie Esthétique et Plastique (SAMCEP).
Contact : 04 95 09 38 00

F.A.C.E.2F@ce 2016 congrès médical tourné vers la pratique
Les sociétés savantes se sont jointes au congrès F.A.C.E.2F@ce 2016 : La SAMCEP (Société Avancée de Médecine et de Chirurgie Esthétique & Plastique) et European College of Aesthetic and Plastic Sugery (ECAMS). Ce congrès développe une approche unique à destination des professionnels de santé en mettant l’accent sur la pratique. Une journée entière sera dédiée à des démonstrations de soins (injections, …). Le comité scientifique est constitué de spécialistes reconnus pour leurs connaissances et leur savoir-faire.

– Frédéric Braccini, Chirurgie Plastique et esthétique du visage, Président de SAMCEP (Société Avancée de Médecine et de Chirurgie Esthétique et Plastique) et membre de l’American Society of Plastic surgeons.
– Jérôme Paris, Chirurgien de la face et du cou, membre de l’American Head and Neck Society et de la Société Française d’ORL et de Chirurgie de la Face et du Cou ainsi que de l’European Academy of Facial Plastic Surgery.
– Patrick Trevidic, Chirurgien esthétique, membre du Syndicat National de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique

Rendez-vous sur Hellocoton !

23 août 2016