Le Président de la République a reçu aujourd’hui Elisabeth Hubert, ancien ministre, qui lui a remis son rapport sur la médecine de proximité dans le cadre de la mission qu’il lui a confiée le 27 avril dernier. Simplification des conditions d’exercice, modernisation des systèmes d’information, appui à l’exercice regroupé des professionnels, aide à l’installation dans les zones-sous denses… Le chef de l’Etat a souligné son attachement à ce que des mesures fortes puissent être prises dès 2011.

Le chef de l’Etat avait souhaité que cette mission de concertation soit menée dans un triple objectif : relancer le dialogue avec les médecins libéraux, permettre un très large échange avec les professionnels concernés et apporter des réponses aux évolutions structurelles que connait la médecine ambulatoire depuis de nombreuses années.

« Le Président de la République a salué le travail accompli par Elisabeth Hubert qui est allée à l’écoute de l’ensemble des acteurs de la médecine de proximité, principalement les médecins libéraux, au travers des 80 rencontres et des 15 déplacements qu’elle a réalisés sur le terrain », a déclaré l’Elysée dans un communiqué. 

Le rapport présente un état des lieux des conditions d’exercice de la médecine de proximité et propose un ensemble d’axes d’actions pour répondre aux difficultés structurelles que rencontrent les professionnels et garantir à nos concitoyens un accès satisfaisant et équitable à l’offre de soins de premiers recours. Le Président de la République a souligné son attachement à ce que des mesures fortes puissent être prises dès 2011 pour répondre aux défis et aux priorités identifiés par Elisabeth Hubert : simplification des conditions d’exercice, modernisation des systèmes d’information, appui à l’exercice regroupé des professionnels, valorisation de la formation initiale de médecine générale, aide à l’installation dans les zones-sous denses.

Le chef de l’Etat a demandé aux ministres en charge de ce dossier, Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, Nora Berra, secrétaire d’Etat chargé de la Santé et Valérie Pecresse, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche d’engager très rapidement les concertations avec les principaux acteurs concernés pour mener à bien ces différents chantiers.

Le Président de la République aura l’occasion, lors d’un déplacement la semaine prochaine, d’illustrer ces priorités au contact des professionnels de santé et des patients.

Source : Elysée

A Lire également

Les revenus des médecins libéraux progressent en 2... Les revenus nets des généralistes et des spécialistes libéraux progressent de 2,69 % en 2014 (en euros constants) pour atteindre une moyenne de 87 560...
Les médecins ont perçu en moyenne 4 215 euros de p... Selon un point de l’Assurance Maladie, le bonus de rémunération versé aux médecins et lié notamment au suivi des pathologies chroniques, à la prescrip...
Anorexie mentale : pourquoi il faut agir vite La Haute Autorité de Santé publie* de nouvelles recommandations pour la prise en charge de l’anorexie mentale, trouble du comportement alimentaire qui...
Honoraires médicaux : consultation à 23 euros, la ... La consultation du médecin généraliste à 23 euros ? Pour la Cour de cassation c’est non. La Cour a en effet cassé un arrêt de la cour d'appel de Greno...