3ème cancer le plus fréquent et 2ème cancer le plus meurtrier, le cancer colorectal reste encore en France un cancer méconnu et trop souvent tabou. Pourtant, détecté tôt, il se guérit dans 9 cas sur 10.

C’est pourquoi, le ministère des Affaires sociales et de la Santé et l’Institut national du cancer (INCa) relancent un dispositif d’information à l’occasion de Mars bleu, mois de mobilisation contre le cancer colorectal.

Son but : rappeler la gravité de ce cancer encore trop meurtrier et l’importance de sa détection précoce. L’objectif cette année est d’inciter les femmes et les hommes à participer dès 50 ans au programme de dépistage organisé mais aussi les personnes présentant un risque particulier, à parler du dépistage avec leur médecin.

En 2012, le cancer colorectal a touché plus de 42 000 nouvelles personnes en France (23 200 hommes et 18 900 femmes) et a été responsable de plus de 17 500 décès.

Pourtant, détecté tôt, il se guérit dans 9 cas sur 10. Un dépistage précoce permet d’identifier la maladie à un stade peu évolué, voire d’éviter un cancer en détectant des polypes ou adénomes, avant qu’ils ne dégénèrent en lésions cancéreuses. Plus un cancer colorectal est détecté tôt, moins les traitements sont lourds et plus les chances de guérison sont importantes.

Parler du dépistage de ce cancer avec son médecin, c’est donc se donner toutes les chances de détecter un polype avant qu’il ne se transforme en cancer.

 Quand parler du dépistage du cancer colorectal avec son médecin ?

Dès 50 ans : 95 % des cancers colorectaux se développent après 50 ans. Entre 50 et 74 ans, il est recommandé de participer au programme national de dépistage organisé et de pratiquer un dépistage tous les deux ans même sans symptôme particulier.

Quel que soit l’âge : en cas d’antécédents personnels ou familiaux de cancer colorectal, de polypes ou de maladie inflammatoire chronique de l’intestin.

Dès 50 ans, tous les hommes et les femmes reçoivent à leur domicile un courrier les invitant à consulter leur médecin généraliste pour faire un dépistage du cancer colorectal. Le médecin généraliste déterminera pendant la consultation le niveau de risque du patient et la conduite à tenir. Dans la plupart des cas, le médecin remettra un test de recherche de sang dans les selles à faire chez soi après avoir vérifié que le patient ne présente pas de risques particuliers.

Ce test est indolore, à faire chez soi et entièrement pris en charge par l’Assurance Maladie. S’il est positif, le médecin adresse dans un second temps le patient à un gastroentérologue pour la réalisation d’une coloscopie. Le test doit être répété tous les deux ans mais une surveillance des signes d’alerte entre deux tests est également recommandée.

Ce programme national de dépistage est proposé depuis 2009 et concerne aujourd’hui 18 millions de personnes en France. Pourtant, si sa notoriété a progressé, la participation reste encore faible : seules 31% d’entre elles on réalisé le test en 2012-2013, avec de fortes disparités selon l’âge, le sexe et les départements. Une situation qui justifie de poursuivre l’information et la mobilisation.

Vers les tests immunologiques

Le test utilisé en 2014 demeure le test au gaïac. Il sera remplacé avant la fin de l’année par le test immunologique. Ce test repose sur la détection de la présence d’hémoglobine humaine dans les selles grâce à l’utilisation d’anticorps. Son déploiement progressif a été décidé suite à l’avis favorable de la Haute Autorité de santé et au rapport de l’INCa précisant les modalités de migration vers ce test immunologique. Dans l’attente de la mise à disposition des tests immunologiques, le test actuel au gaïac reste le test à proposer dans le cadre du programme national de dépistage organisé du cancer colorectal.

Plus d’informations sur http://www.e-cancer.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Les olives, un véritable allié santé ! Riche en bienfaits naturels, l'Olive est l'ingrédient incontournable du fameux régime méditerranéen. Focus sur ses atouts santé qui en font un véritab...
L’Assistant Santé MAAF : une application gratuite ... MAAF met à disposition une nouvelle version de son application gratuite sur iPhone : l’Assistant Santé. Une version enrichie qui tient compte des rema...
Bien vieillir: suivez le mode d’emploi en ligne !... Il n’y a pas d’âge pour prendre soin de sa santé ! Les régimes de retraite en partenariat avec l’Inpes lancent un programme d'information en ligne s’...
L’action de groupe en santé officiellement instaur... Le décret signé par Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, et publié mardi 27 septembre 2016 au Journal officiel, instaure l...
Toujours trop de sel dans les assiettes Les adultes devraient consommer moins de 2000 mg de sodium, soit 5 grammes de sel, et au moins 3510 mg de potassium par jour, selon l’Organisation mon...
Boissons au soja: rappel de briques Auchan contena... Prenez garde si vous avez une intolérance ou une allergie au lait. Des briques de boisson bio au soja Auchan viennent d'être retirées de la vente du f...
Le projet i-Share va étudier la santé de 30 000 ét... Les universités de Bordeaux et de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines viennent de lancer le projet « i-share ». Objectif : étudier sur une période de...
Tabagisme : 54% des français pour l’augmentation d... Selon le dernier baromètre santé réalisé par Odoxa pour la MNH, le Figaro et France Inter, 54% des français se prononcent pour l’augmentation du prix ...
L’hiver impacte la forme des Français Selon le Carnet de santé des Français* du mois de janvier dévoilé par la MNH, l’hiver a une incidence sur la forme des Français. Ils sont 78% à se déc...
Santé : les soins trop chers pour 70% des Français... Selon un sondage Ipsos pour la Générale de santé publié jeudi, les Français se déclarent satisfaits de la qualité des soins prodigués en France. Pour ...
Compléments alimentaires pour sportifs : des « ris... L’Anses vient de publier son rapport d’expertise collective relatif aux risques liés à la consommation de compléments alimentaires destinés aux sporti...
Pour votre santé, prenez un chien ! Selon une étude de l’American Heart Association (AHA), le fait de posséder un chien aurait des effets bénéfique sur la santé et permettrait de réduire...
Des conseils pour baigner bébé en toute sécurité c... Alors que 25% des parents utilisent encore des bouées pour baigner leur bébé malgré la dangerosité du système, l’Association Française de Pédiatrie Am...
Cancer colorectal: le Groupe hospitalier Paris Sai... Les équipes médicales et chirurgicales du Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph se mobilisent pour informer et sensibiliser au dépistage lors d’une jo...
Arrêter de fumer : les substituts nicotiniques plu... La Haute Autorité de Santé (HAS) a fait le point mardi sur les méthodes d’arrêt du tabac efficaces ainsi que sur la cigarette électronique. Le HAS rec...
1ère Journée nationale de la qualité de l’ai... La 1ère Journée nationale de la qualité de l'air (JNQA), lancée à l’initiative du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, s...