24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Maladies chroniques: 100 000 inscrits pour le service Sophia

Lancé en 2008 par l’Assurance Maladie et initialement proposé dans 10 départements pilotes, le service Sophia accompagne les patients qui le souhaitent, en fonction de leur état de santé et en relais du médecin traitant, pour les aider à mieux vivre avec la maladie et en prévenir les complications. Près de trois ans plus tard, sophia poursuit son déploiement à grande échelle. Aujourd’hui, plus de 100 000 personnes (1) ont adhéré à Sophia.

En France, 2,9 millions de personnes sont diabétiques et 8 sur 10 sont prises en charge à 100% au titre d’une affection de longue durée. La prévention de la maladie, de ses complications et l’amélioration de la qualité de vie des malades chroniques représentent un enjeu majeur pour l’Assurance Maladie, à la fois sur le plan médical et économique.

Aujourd’hui, plus de 100 000 personnes (1) ont adhéré à sophia. Le service constitue désormais l’un des plus importants de ce type en Europe.  Au cours du second semestre 2010, l’Assurance Maladie a étendu son service à 8 nouveaux départements, permettant de mieux couvrir le territoire et de rééquilibrer l’offre sophia vers le nord et l’est de la France2. Le nombre de départements et de patients concernés a quasiment doublé : 19 départements au total et 440 000 patients contactés.

Pour accompagner cette extension, l’Assurance Maladie a recruté de nouveaux infirmiers : ils sont désormais 78 conseillers en santé sophia. Les conseillers vont au contact du patient et passent chacun en moyenne de 10 à 12 appels sortants par jour (85% de leur activité).  Pour mesurer les résultats médico-économiques du service, l’Assurance Maladie a demandé à un prestataire indépendant de mener une évaluation, la société CEMKA-Eval.

Sophia, un an après
Les premiers résultats, obtenus sur une année d’observation, confirment l’efficacité du programme. Ils montrent un « effet sophia » positif dans le suivi des examens, l’évolution de l’état de santé des patients mais aussi dans l’évolution de leurs dépenses hospitalières.
 
Les adhérents réalisent plus fréquemment les examens recommandés dans le suivi du diabète : consultation ophtalmologique, électrocardiogramme, dosages sanguins… Les patients sophia réalisent, par exemple, davantage l’examen ophtalmologique annuel recommandé. Sur cet examen, on note un écart de quatre points entre les patients témoins et sophia.

Certains indicateurs de leur état de santé évoluent positivement : le taux d’hémoglobine glyquée a un peu plus baissé dans la population sophia que dans la population ENTRED3, ce qui est le résultat recherché et cette baisse est d’autant plus importante que le taux initial de HbA1c est élevé.

 Les premières données disponibles sur les hospitalisations, observées sur un an également, montrent que les patients sophia recourent aussi fréquemment que les autres à l’hôpital. En revanche, la croissance de leurs dépenses hospitalières est légèrement moins dynamique. Selon la méthode de valorisation et d’ajustement utilisée, l’évolution de leurs dépenses de soins hospitaliers diminue de – 40 à – 130€.

Ces premiers résultats médico-économiques sont observés sur un temps très court mais ils vont dans le bon sens et encouragent l’Assurance Maladie à poursuivre ses efforts en matière de prévention et de services en santé innovants.
L’évaluation se poursuivra dans la durée pour mesurer les effets à plus long terme. Intégré dans le plan ministériel d’amélioration de la qualité de vie des malades chroniques, le service de l’Assurance Maladie sera généralisé France entière d’ici 2013 et étendu à des pathologies cardiovasculaires et respiratoires.

1 103 000 adhérents au 07/03/2011
2 Les nouveaux sites auxquels sophia a été étendu fin 2010 : la Somme, la Marne, la Côte-d’Or, la Gironde, le Hainaut, Lille-Douai (2 CPAM dans un département), la Meurthe-et-Moselle, la Loire, l’Hérault.
100 000 adhérents pour sophia et premiers résultats médico-économiques encourageants – Assurance Maladie – 10 mars 2011 1

Source : Assurance maladie

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 mars 2011