24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Maladies cardiaques et AVC: 1ères causes de mortalité chez les femmes

Environ la moitié des femmes en France ne savent pas que les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux sont la première cause de mortalité chez les femmes, touchant une femme sur trois en Europe, selon une nouvelle recherche de la Fédération mondiale du cœur publiée aujourd’hui.  

Bien que 47 % des femmes françaises sachent que les maladies cardiovasculaires posent le plus grand risque, près de la moitié des femmes interrogées (46 %) croient à tort que le cancer est la plus grande menace. D’autres citent les maladies respiratoires, les maladies du système nerveux et les accidents de la circulation comme la cause la plus probable.  

Par rapport à leurs homologues européennes, les Allemandes avaient le plus haut taux de sensibilisation sur la question, tandis que les Britanniques en étaient le moins conscientes (34 %), selon une étude réalisée entre les Britanniques, les Françaises, les Allemandes et les Suédoises, et menée au nom de la Fédération mondiale du cœur (WHF selon l’anglais).  

La sensibilisation est plus basse parmi les plus jeunes générations de femmes européennes, seulement 1 sur 3 (33 %) des femmes âgées de 18 à 24 ans dans les quatre pays ayant nommé les maladies cardiovasculaires comme première cause de mortalité, alors qu’elles sont 54 % dans la tranche d’âge des 45-54 ans.

Maladies cardiaques et AVC: 1ères causes de mortalité chez les femmesTandis que la sensibilisation est importante, prendre des mesures pour lutter contre la maladie cardiaque est vital. L’activité physique constitue une manière essentielle d’aider à garder votre cœur en bonne santé, mais la recherche a découvert que les trois quarts des femmes dans les quatre pays en font moins que les niveaux d’activité[1] recommandés par l’Organisation mondiale de la santé. Une femme interrogée sur dix a admis ne pas consacrer le moindre instant à pratiquer de l’exercice modéré (marche rapide, jardinage, danse, etc.) en moyenne dans une semaine.

Pour aider à inverser cette tendance, avant l’EURO féminin de l’UEFA de cet été aux Pays-Bas, les femmes européennes sont invitées à se joindre au défi de 28 jours #MatchFitWoman : améliorer leur santé cardiaque en se fixant des buts pour être actives 30 minutes par jour, 5 jours par semaine.

 En partageant les objectifs de leurs activités sur Facebook et Twitter, les participants auront la possibilité de gagner de fantastiques prix de football dont des tickets VIP à la finale de l’EURO féminin 2017 aux Pays-Bas.

Pour rejoindre la recherche du défi #MatchFitWoman,

Twitter @worldheartfed

http://www.facebook.com/worldheartfederation

 http://www.worldheart.org/womenseuro

Source et visuel : Fédération mondiale du cœur    

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 juin 2017