24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Maladie de Parkinson : l’examen du tube digestif permet un diagnostic

Des équipes de l’Inserm à Nantes ont réussi à déduire par de simples biopsies du côlon, la présence et l’importance des lésions dans le cerveau de patients atteints de la maladie de Parkinson. Ces travaux sont publiés dans la revue Plos One.

Les chercheurs ont analysé de simples biopsies du colon obtenues en routine chez 39 patients (29 atteints de la maladie de Parkinson et 10 témoins) et ont réussi à quantifier et qualifier les neurones digestifs issus des biopsies.  Chez 21 des 29 patients parkinsoniens, les chercheurs de l’Inserm ont mis en évidence des anomalies des neurones digestifs identiques aux anomalies présentes dans le système nerveux central.  Ils ont également pu établir un parallèle entre les lésions et les signes cliniques : l’importance des lésions étant corrélée à la sévérité de la maladie de Parkinson.

Les résultats de cette étude montrent pour la première fois que l’analyse du système nerveux entérique est une vraie « fenêtre ouverte » sur le système nerveux central. Par ailleurs, le lien observé entre les lésions et les signes cliniques représente un marqueur de sévérité intéressant pour la maladie de Parkinson. « L’avancement de la maladie pourrait ainsi être déterminé à partir de l’analyse de simples biopsies coliques effectuées à l’hôpital lors de coloscopies ou de recto-sigmoidoscopies » explique Pascal Derkinderen, un des chercheurs. « Si nos résultats se confirment à grande échelle, il serait possible de faire un diagnostic de sévérité de la maladie de Parkinson du vivant du patient et d’ajuster le traitement et la prise en charge » concluent les chercheurs.

Source : Inserm

« Colonic biopsies to assess the neuropathology of Parkinson’s disease and its relationship with symptoms »
 Plos One, 14 Septembre 2010

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 septembre 2010