Maison : utiliser l’eau de pluie, c’est possibleVous ne pouvez pas -vous n’en avez pas vraiment le droit- utiliser l’eau de pluie pour laver votre linge ou votre vaisselle.

La réglementation française restreint son usage à l’arrosage du jardin. Mais rien n’interdit expressément de l’utiliser aussi à l’intérieur de la maison comme par exemple en Suède.

Chasses d’eau. Elles  représentent entre 20 et 30 % de notre consommation d’eau, le lavage du linge environ 12 %. Pour les toilettes, l’option la plus écologique reste les toilettes sèches à compost, mais elle suscite encore bien des réticences. Mais avec l’eau d’arrosage du jardin, c’est près de la moitié de votre consommation d’eau potable que vous pouvez économiser en récupérant l’eau de pluie. Elle n’est pas calcaire, et permet de fait de réduire l’usage des détergents de 50%.

Vos besoins. La quantité d’eau récupérable dépend de la pluviométrie de votre région et de votre surface de toiture ( à l’exclusion des toits goudronnés genre “shingle” et des toits de chaume). Le potentiel de récupération se situe entre 4 et 7 m3 par mois selon les régions pour un toit de 100 m². Pour une famille de quatre à cinq personnes avec un potager et une utilisation intérieure (WC + lave-linge), prévoyez une citerne de 10 à 15 m3.

Matériel nécessaire. Choisissez une cuve enterrée: vous avez le choix entre la cuve béton (de 5 à 18 m3) et la cuve polyéthylène (jusqu’à 10 m3). Le béton alcalin permet de neutraliser l’acidité naturelle de l’eau de pluie, le polyéthylène, beaucoup plus léger, convient aux terrains d’accès difficile.

Précautions indispensables. Attention, les systèmes de filtration ne permettent pas de rendre l’eau potable: pas d’usage non plus pour l’hygiène corporelle. Les deux réseaux – eau de ville, eau de pluie – doivent être totalement séparés et les robinets doivent porter une mention “eau non potable ». Si l’eau de pluie vient à manquer, le groupe de pompage doit basculer sur l’eau de ville avec un système capable d’empêcher tout retour d’eau dans le réseau d’eau potable.

Pour obtenir une eau de bonne qualité, il faut prévoir :

  • une crapaudine ou un bout de grillage en haut de chaque descente de gouttière afin de filtrer les feuilles mortes par exemple.
  • un dispositif de filtration accessible en amont de la cuve avec tamis inox 10 à 0,5 mm ;
  • une cuve enterrée accessible pour un nettoyage intégral ;
  • un système de trop-plein avec clapet anti-retour ;
  • une arrivée d’eau noyée avec dispositif anti-remous pour éviter de remuer les fins dépôts ;
  • un tuyau de soutirage équipé d’une crépine filtrante et d’un flotteur pour de capter l’eau sous la surface, là où elle est la plus propre ;
  • pour l’alimentation des toilettes, un système de pompage automatique et de mise sous pression (3 bars) précédé d’un filtre 100 microns (0,1mm) ;
  • pour l’alimentation du lave-linge ajouter un filtre 25 microns (bobine filetée à changer tous les six à huit mois).


Budget.
De 4 000 à 5 000 € TTC pour une cuve béton de 10 m3 avec filtre et groupe de pompage + 1 000 à 2 000 € pour le terrassement et les raccordements. Avec l’option lave-linge, l’amortissement est quand même de l’ordre de 15 ans. A comparer avec l’évolution des prix de l’eau.

Crédit d’impôt. Le crédit d’impôt pour la récupération de l’eau de pluie a été limité à l’arrosage des jardins. Il se monte à 25% du coût du matériel, plafonné à 8 000 €.

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Berlingots de lessives colorés : des hospitalisati... Les berlingots de lessive colorés sont une fois de plus pointés du doigt par une étude américaine publiée dans la revue Pediatrics. Trop attrayantes p...
Aronia, le nouveau superfruit bio Originaire d’Amérique du nord et d’Europe de l’est, l'aronia est une petite baie noire aux nombreuses vertus. Aujourd’hui reconnue comme l’un des frui...
Boisson à l’épautre pour le plein d’én... Plus digeste que le lait, l'"Amande Epeautre" est la nouvelle boisson végétale signée Lima. Ses atouts santé ? Riche en vitamines, sans cholestérol, s...
Déchets : bientôt des sacs biodégradables Une convention visant à développer les sacs dits ''biodégradables'', composés de matière végétale et destinés à la collecte des déchets dits fermentes...
Alcool : « Il faut réduire la consommation », prév... Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), près de 4% des décès mondiaux sont liés à l'alcool. Chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans, ce taux grim...
Tourisme vert : comment choisir et réserver un hôt... C'est nouveau et à ne surtout pas manquer : le réseau BioLodging propose une sélection d’hôtels éco-responsables de charme, bucoliques ou citadins en ...
WalterShop : une taxe carbone sur vos achats on-li... Waltershop.com est un concept plutôt ludique pour effectuer ses achats sur le net tout en étant écolo. Le principe est simple mais inédit : sans payer...
Achetez éco-citoyen avec Quo Vadis En 2010, pour soutenir ses actions éco-citoyennes, Quo Vadis vous propose de vous engager quotidiennement pour l’environnement à travers le carnet Equ...
Idées recettes bio : les confitures de l’été... Que diriez-vous de continuer à profiter des fruits d'été en hiver ? C'est le moment de retrousser vos manches et de confectionner vous-même vos confit...
Manger bio pas cher : des fruits et légumes bio à ... Des fruits et légumes BIO de saison à 2,50€ le kilo, ça existe ! Même si manger bio a la réputation de coûter cher, les magasins Bio C’Bon proposent ...
Vin Bio : une garantie contre les pesticides ? Dans son dossier du mois d’octobre, le magazine Que Choisir dévoile ses résultats sur les traces de pesticides dans un échantillon de 92 bouteilles de...
Le portail internet « radiofréquences, santé, envi... La ministre de la santé, Roselyne Bachelot, la secrétaire d’État chargée de l’écologie, Chantal Jouanno et la secrétaire d’État en charge de la prospe...
Le guide du mariage bio, écolo et éthique Comment vous marier, faire la fête et que cela reste le plus beau jour de votre vie, tout en minimisant l'impact de votre union sur l'environnement ...
Maison passive : sans chauffage et sans grelotter,... Vivre dans une maison sans chauffage et sans grelotter ? C’est possible dans une maison dite « passive ». Mais qu’est-ce qu’une maison passive ? Tout ...
Télé tout numérique : pensez à ramener votre ancie... Le 8 juin prochain, la région Bretagne passe à la télé tout numérique. Si vous avez choisi de changer de poste de télévision pour recevoir le numériqu...
Pansamiel : nouveau must de la pharmacie familiale... Un nouveau type de pansement vient de faire son apparition : du miel en tube ! En France pendant 25 ans, le professeur Bernard Descottes, chef de serv...