24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

L’UFC alerte sur certains compléments alimentaires à base de riz rouge

Dans un communiqué, l’UFC-Que Choisir pointe du doigt certains compléments alimentaires à base de riz rouge. Selon l’association, ces derniers vendus en libre-service seraient « au mieux inutiles, au pire dangereux ».

Que Choisir Santé publie dans son  numéro du mois de décembre une étude sur dix références de levure de riz rouge vendue en pharmacie, parapharmacie et Internet. Celles-ci contiennent des substances thérapeutiques dont la principale d’entre elles, la monacoline K, a pour effet de diminuer la production de cholestérol par l’organisme.

« L’examen de la présentation et du contenu de ces « pilules miracles » est sans appel : elles sont au mieux inutiles, au pire dangereuses et dans tous les cas muettes sur les précautions d’emploi et les effets secondaires », estime l’association.

Selon l’UFC, la molécule « monacoline K », responsable de la baisse du cholesterol, n’est présente qu’en quantité « infinitesimales » dans huit de ces dix produits, qui atteignent « à peine le tiers de la dose minimale requise » pour avoir un véritable effet.

L’UFC indique aussi que 20% de ces compléments contiennent une dose supérieure à 10 milligrammes par jour, l’association fait valoir que dans la mesure où cette proportion est « thérapeutique, on entre alors dans l’univers du médicament nécessitant une prescription ».

L’association alerte également sur la présence dans deux compléments de « toxines potentiellement dangereuses pour les reins », et sur l’absence dans la plupart de ces produits de tout avertissement sur de possibles effets secondaires.

Ainsi, l’UFC demande qu’un certain nombre de ces produits, contenant une dose supérieure à 10 milligrammes par jour, soient soumis à la réglementation spécifique des médicaments et qu’en attendant, leur commercialisation soit suspendue.

Source : UFC-Que Choisir

Rendez-vous sur Hellocoton !

27 novembre 2012