24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

L’OMS veut réduire les apports en sucre

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de lancer une consultation publique sur les apports en sucre. Une fois finalisées, ces lignes directrices fourniront aux pays des recommandations concernant les limites à imposer à la consommation de sucres. Objectif : faire régresser des problèmes de santé publique comme l’obésité et les caries dentaires.

Les limites proposées dans ce projet de lignes directrices s’appliquent aux monosaccharides (tels que le glucose et le fructose) et aux disaccharides (tels que le sucrose ou sucre de table) qui sont ajoutés aux aliments par le fabricant, le cuisinier ou le consommateur, ainsi qu’aux sucres naturellement présents dans le miel, les sirops, les jus de fruit et les concentrés de fruits.

La recommandation actuelle de l’OMS, émise en 2002, est que les sucres doivent représenter moins de 10% de l’apport énergétique total quotidien. Le nouveau projet de lignes directrices propose également que les apports en sucres soient inférieurs à 10% de l’apport calorique journalier, mais il suggère en outre qu’une réduction de ce pourcentage à moins de 5% par jour apporterait des bénéfices supplémentaires.

Cinq pour cent de l’apport énergétique total représentent approximativement 25 grammes (environ 6 cuillères à thé) de sucre par jour pour un adulte doté d’un indice de masse corporelle (IMC) normal.

Une grande part des sucres consommés aujourd’hui sont «cachés» dans des aliments transformés qui ne sont habituellement pas considérés comme des sucreries. Par exemple, 1 cuillère à soupe de ketchup contient environ 4 grammes (environ 1 cuiller à thé) de sucres. Une seule canette de soda sucré contient jusqu’à 40 grammes (environ 10 cuillères à thé) de sucre.

Source : OMS

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 mars 2014