24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Linky : le prix du nouveau « compteur bleu » pète les plombs

Ce n’est pas qu’un simple compteur électrique… Il mesure certes la consommation, mais il permet aussi d’effectuer des opérations à distance, telles que le relevé de la consommation et de la production d’électricité ou la résolution des coupures accidentelles. Linky favorise également la maîtrise de la consommation d’électricité. Mais il coûte cher : 230 € !

La France compte actuellement 35 millions de compteurs dont20 millions sont encore mécaniques (les fameux « compteurs bleus ») et 10 autres millions sont électroniques. Une directive européenne de 2006 impose à la France de les changer afin de permettre aux usagers de consommer intelligemment suivant les saisons, la météo, la température ou l’occupation de la maison ou de l’appartement. Les compteurs électriques actuels sont pour la plupart des compteurs électromécaniques. Ils mesurent la consommation et nécessitent l’intervention de techniciens en cas de modification de puissance ou de panne.

Linky est un compteur communicant, c’est à dire qu’il peut recevoir et envoyer des données sans l’intervention physique d’un technicien. Installé chez les consommateurs finaux et relié à un centre de supervision, il est en interaction permanente avec le réseau, qu’il contribue à rendre « intelligent ». Mais tout n’est pas rose dans l’univers de Linky : à commencer par la facture, une note de huit milliards d’euros ! C’est ce que les abonnés pourraient avoir à payer pour l’installation dans les 35 millions de foyers abonnés à EDF d’un nouveau type de compteur électrique. Bilan :  230 euros par abonné. En retour, les ménages devraient mieux maîtriser leur consommation.

 Selon ERDF, les consommateurs accéderont facilement aux informations sur leur consommation réelle, et pourront ainsi mieux la maîtriser. Ils seront facturés sur la base de leur consommation réelle. En 2010, ERDF va installer 250 000 compteurs Linky :  en zone rurale (Indre-et-Loire), en zone urbaine (dans l’agglomération lyonnaise).

Cette expérience doit confirmer la généralisation de Linky envisagée. Selon « Le Parisien », la mise en place de ces compteurs connaît de sérieux ratés : dans la région de Tours, sur les 40 000 compteurs de nouvelle génération qui devaient être installés au 31 mai, seuls 19 000 ont été mis en place. Et seuls huit fonctionnent correctement. Même mésaventure dans la région lyonnaise où 200 000 foyers devaient être équipés d’ici au mois de décembre.

 www.erdfdistribution.fr
Source : www.leparisien.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 juin 2010