24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Les services d’aide à la personne d’Ille et Vilaine poursuivent leur professionnalisation

La Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie et le Conseil général d’Ille et Vilaine viennent de renouveler leur convention pour moderniser et professionnaliser les services d’aide à domicile qui interviennent auprès des personnes âgées et des personnes handicapées du département. Elle s’inscrit dans la lignée d’un partenariat engagé depuis 2007.

La précédente convention a permis ou va permettre la certification de services à domicile du département, de lutter contre l’isolement des personnes âgées et handicapées et d’élaborer un référentiel qualité commun à tous les services. Grâce à cette nouvelle collaboration, les services d’aide à domicile d’Ille et Vilaine seront accompagnés financièrement jusqu’en 2014. La CNSA financera la moitié du programme, soit près de 850 000 euros. Une part du financement apporté par la Caisse est issue des recettes de la journée de solidarité. Le Conseil général d’Ille et Vilaine veut ainsi respecter au mieux le souhait des personnes fragiles de vivre le plus possible à domicile, en leur proposant un accompagnement de qualité par des professionnels qualifiés.

Pour cela, il a construit un programme d’actions basé sur le développement d’une offre de services diversifiée, de qualité et moderne :
· Soutenir les proches aidants en leur proposant de participer à des groupes de parole et à des formations.
· Former de nouveaux accueillants familiaux (sur le cadre juridique de l’accueil familial, le handicap…) et proposer une formation continue aux accueillants familiaux déjà en poste (échange d’expérience, la relation d’aide avec les personnes…).
· Favoriser l’implantation des services à proximité des logements adaptés et les logements regroupés pour les personnes âgées en perte d’autonomie ou les personnes handicapées. Ce type d’habitat associé à la présence d’un service d’aide à domicile permet de retarder l’entrée en établissement des personnes âgées et de répondre au souhait des personnes handicapées de vivre de façon autonome et sécurisée. Le conseil général lancera des appels à projets.
· Prévenir les risques professionnels (accidents du travail, troubles musculo-squelettiques…) et limiter ainsi la rotation des intervenants auprès des personnes.
· Proposer un tutorat aux nouveaux salariés d’associations d’aide à domicile. Cette action sera menée sur la base du volontariat. Elle permettra de limiter les difficultés que peuvent rencontrer les nouveaux professionnels.
· Développer les outils de gestion (télégestion) pour avoir une meilleure visibilité sur les plannings d’intervention, simplifier les procédures pour les usagers et faciliter la facturation des prestations.
· Favoriser la mutualisation entre petites structures.
· Organiser le suivi des évaluations internes des services en informatisant le référentiel qualité créé grâce à la précédente convention.

La convention est consultable sur le site de la CNSA
Source : CNSA

Rendez-vous sur Hellocoton !

26 juillet 2012