24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Les pharmaciens d’officine vont être rémunérés pour leurs conseils

Dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, les trois syndicats représentatifs des pharmaciens (FSPF, USPO, UNPF) ont signé à l’unanimité avec l’Assurance maladie un protocole de fin de négociations, marquant leur accord sur le projet de nouvelle convention pharmaceutique, et un nouvel accord générique.

Ce projet renforce le rôle du pharmacien dans la qualité et l’accompagnement des patients et met en oeuvre la diversification des modes de rémunération des pharmaciens prévue par la Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2012.

Pour le gouvernement, cette convention répond à « trois enjeux majeurs ». Premièrement, il s’agit de remettre la mission de santé publique des pharmaciens d’officine au coeur de l’économie du secteur. Ainsi, la convention a introduit des premières missions de santé publique :

– l’accompagnement des patients prenant des anticoagulants (anti-vitamines K), dont le mauvais suivi peut entraîner des hémorragies, dans le cadre de la lutte contre la iatrogénie ;

– l’accompagnement de patients asthmatiques, pour améliorer leur traitement de fond et éviter les épisodes aigus dus à une mauvaise observance ;

– la stabilité de la délivrance des génériques chez les personnes âgées : vérifier que la personne âgée n’a pas de modification de présentation lors du renouvellement de ses prescriptions de génériques, c’est faciliter l’observance des patients.

Ces missions ont vocation à se développer et sont valorisés par une rémunération spécifique versée par l’Assurance maladie.

Deuxièmement, la convention introduit le principe d’un honoraire à la dispensation déconnecté du prix du médicament, pour rémunérer l’accompagnement des patients. Cet honoraire, qui sera pris en charge par l’Assurance maladie, permettra par ailleurs de faire évoluer la rémunération des pharmaciens d’officine et de la rendre moins dépendante du prix du médicament. Dès 2013, cette part représentera 12,5% de la rémunération actuelle des officines, pour atteindre 25% d’ici 5 ans.

Enfin, la convention s’attache à développer la dispensation des génériques, en introduisant le paiement à la performance sur un objectif de taux de substitution des génériques.

Source : Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 avril 2012