Alors que le projet de loi renforçant la protection et l’information des consommateurs est sur le point d’être examiné par le Sénat, la commission de l’Economie souhaite allonger la durée de validité des ordonnances de lunettes et de lentilles de 3 à 5 ans. Objectif :  réduire les délais d’attente de rendez-vous chez l’ophtalmologiste. Selon le Syndicat National des Ophtalmologistes de France (SNOF), cette disposition serait « contraire aux intérêts des patients ».

Pour le Docteur Jean-Bernard ROTTIER, président du Syndicat National des Ophtalmologistes (SNOF). : « En inscrivant dans la loi une durée de validité de l’ordonnance de 5 ans, le législateur abandonne le dépistage précoce des maladies oculaires au profit du commerce d’équipements optiques. Cette mesure entrainera des décès prématurés par tumeurs cérébrales et mélanomes oculaires non diagnostiqués à temps, des cécités par glaucome et des handicaps sévères par destruction de la vision centrale (dmla). Le législateur doit résister à la pression des industriels de l’optique et à celle des opticiens.»

Afin de garder une organisation des soins oculaires soucieuse des patients, le SNOF préconise que le texte prévoie des durées de validité modulées selon l’âge, validées par la HAS (Haute Autorité Sanitaire), et fixées par décret. « Il nous semble important de réintroduire ce renvoi au décret. Il sera ainsi possible de discuter cette durée avec les professionnels de la filière, et de la faire évoluer en fonction de la situation des patients. Nous recommandons une visite tous les ans de la naissance à 6 ans, puis une périodicité déterminée en fonction des indications de l’ophtalmologiste jusqu’à la quarantaine, puis tous les 2 à 3 ans sauf indications contraires», explique le Docteur Jean-Bernard ROTTIER.

Le SNOF déplore également que cette mesure vienne en contradiction avec le travail en cours sur la délégation de tâches et de compétences, réactualisé par la loi HSPT (« Hôpital, Santé, Patients et Territoires ») de 2009 qui a conforté la création d’une filière opérationnelle, intégrant les orthoptistes et les opticiens aux côtés des ophtalmologistes. « C’est une solution incontournable : mise en place de manière systématique, la délégation de soins sous contrôle médical doit permettre d’ici 10 ans de déléguer sous contrôle 10 millions d’actes médicaux. Les pouvoirs publics doivent nous aider à poursuivre nos efforts de réorganisation afin de proposer des délais de consultation plus acceptables», conclut le Docteur Jean-Bernard ROTTIER.

Source :  SNOF

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Lunettes et lentilles sur internet : « des prix ju... En facilitant le recours à la vente en ligne de lunettes et de lentilles, le projet de loi Consommation pourrait permettre "des économies substantiell...
Glaucome : plus d’un million de personnes sont con... Plus d’un million de personnes sont concernées par le glaucome en France, dont la moitié l’ignore. Du 9 au 15 mars 2014, se déroule la Semaine Mondial...
Médicaments: 3500 produits sans ordonnance en vent... A partir du 1er mars 2013, près de 3500 médicaments sans ordonnance vont être autorisés à la vente sur internet suite à une décision du Conseil d'Etat...
58% des Français ont renoncé à aller voir un médec... Selon une enquête Ifop pour le cabinet conseil Jalma et publiée ce week-end dans le Journal du Dimanche (JDD), 58% des Français déclarent avoir renonc...
Ophtalmo : 77 jours d’attente en moyenne pou... Selon une étude réalisée par Yssup Research pour le groupe Point Vision, il vous faudra patienter 77 jours en moyenne pour obtenir un rendez chez un o...
Santé : 33% des Français renoncent à se soigner fa... Selon un baromètre CSA / Europ Assistance, un tiers des Français ont renoncé ou reporté un soin médical pour raisons financières en 2013. Les soins de...
Médicaments homéopathiques : faut-il y croire ? Les médicaments homéopathiques bénéficient en France d’un statut officiel depuis 1965. Ils sont inscrits à la Pharmacopée française et remboursables à...
Pilule : infirmiers et pharmaciens vont pouvoir la... Suite à un arrêté publié mardi 1er juin au Journal Officiel,  les infirmiers vont pouvoir renouveler les ordonnances de pilules contraceptives et les ...
Maux de l’hiver : 60 Millions de Consommateurs dre... Dans son dernier hors-série, 60 Millions de Consommateurs dresse une liste des médicaments dangereux en automédication contre les maux de l’hiver et l...
Votre ordonnance est rédigée en DCI La DCI est un langage commun, international donc utilisable par tous les médecins et pharmaciens… Mais à peu près incompréhensible pour les patients. ...
Ophtalmologistes : de nouvelles mesures pour obten... Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, vient d’annoncer de nouvelles mesures afin de raccourcir le...
Un rendez-vous chez l’ophtalmo en moins de 4... Il est désormais possible d'obtenir un rendez-vous ophtalmo en moins de 48 heures à Paris et à Lyon ! A l'heure où la France souffre d'une pénurie d'o...
Enquête : les pharmaciens n’ont pas le moral Selon une enquête Ipsos / Pharmagora * , les pharmaciens se montrent très pessimistes pour l’avenir. Près de 20% d’entre eux considèrent qu’il y a une...
Le bon usage du médicament Le médicament n’est pas un produit comme les autres : pour qu'un médicament soit efficace, il est indispensable d'observer les précautions d'emploi et...
Google teste des lentilles intelligentes pour les ... Le géant de l’internet, Google, vient d'annoncer la mise au point de lentilles de contact intelligentes qui devraient permettre aux personnes diabétiq...
Comprendre une ordonnance médicale A la fin de la consultation, votre médecin vous a remis –s’il l’a jugé nécessaire-, une ordonnance. C’est ce document qui vous permet de connaître vot...