24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Les médicaments génériques en 3 questions : vrai ou faux ?

questionLes Français se méfient et ont de moins en moins confiance dans les médicaments génériques. Preuve en est un sondage IFOP* qui démontre que les Français se méfient de plus en plus des médicaments génériques. Si 71% des Français considéraient que les médicaments génériques sont aussi sûrs que les médicaments d’origine il y a encore 1 an, ils ne sont plus que 62% aujourd’hui. Le point autour des 3 idées reçues majeures.

Avec un objectif de substitution de 85% dès 2013, le médicament générique représente pour notre système de santé un enjeu de taille. Il est donc essentiel de lutter contre les idées reçues.

Idée reçue n°1 : « Les médicaments génériques sont moins efficaces que les médicaments d’origine »
FAUX : Les médicaments génériques sont les équivalents des médicaments d’origine et sont tout aussi efficaces.
Comme les médicaments d’origine, ils se composent de principes actifs et d’excipients. Le médicament générique comme le médicament d’origine peuvent avoir des formes, des couleurs ou des goûts différents grâce aux excipients. Ce sont eux qui facilitent l’assimilation du principe actif par l’organisme mais, quelque soit le médicament (générique ou princeps), le principe actif reste identique.

Idée reçue n°2 : « Les médicaments génériques peuvent provoquer des allergies »
FAUX : Certains excipients comme l’amidon ou le lactose sont dits à effet notoire c’est-à-dire qu’ils nécessitent des précautions d’emploi chez certaines personnes, exactement comme les médicaments génériques.
En cas d’allergie, pour savoir si un excipient à effet notoire est présent dans les médicaments que l’on achète, il suffit donc de demander conseil à son pharmacien.

Idée reçue n°3 : « Les médicaments génériques sont moins sûrs que les médicaments d’origine ».
FAUX : Que se soit un médicament d’origine ou un médicament générique, les contrôles sont systématiques et obligatoires et les médicaments sont fabriqués avec le même niveau d’exigence.
L’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) inspecte l’intégralité des sites de production, qu’ils soient en Europe ou non, pour s’assurer de la qualité, de la sécurité et de la fiabilité du médicament. Elle contrôle l’usine de fabrication mais aussi le médicament lui-même : poids, forme etc…

Morgane Boileau – *Source : sondage IFOP réalisé pour le groupe PHR en septembre 2012 « Les Français et le système de santé »

Rendez-vous sur Hellocoton !

21 janvier 2013