Paris s’est longtemps cru à l’abri des phénomènes de désertification médicale, réservée jusqu’alors aux campagnes. Pourtant, la situation inquiète aujourd’hui; l’accès aux soins est de plus en plus compliqué à la capitale aussi : déséquilibre des médecins généralistes par rapport aux spécialistes, importance des dépassements d’honoraires, mauvaise répartition géographique et désertification dans les arrondissements du Nord-Est.

La Ville de Paris a donc décidé de mettre en œuvre un « Programme de renforcement de l’offre de soins de premier recours », élaboré par l’ensemble des groupes politiques du Conseil de Paris, dont les principales mesures sont :
• la mobilisation de 2 millions d’euros, pour soutenir en investissement les projets de création et de modernisation de Centres de Santé, Maisons de Santé et Pôles de Santé, notamment dans le Nord-Est parisien ;
• la mise en place du Label « Paris Santé » : les signataires de la Charte « Paris Santé », qui comporte des engagements forts (secteur 1, tiers payant, parcours de santé, accès aux droits, actions de prévention et d’éducation thérapeutique, développement de programmes de recherche et de coopération avec les hôpitaux…) bénéficieront des actions de promotion, de coordination et de soutien de la Ville de Paris ;
• le développement d’une plate-forme de coordination pour les centres de santé et les maisons de santé, qui vise à favoriser les initiatives communes dans les négociations avec l’Assurance maladie et l’AP-HP, et à mutualiser certains outils technologiques, notamment de communication (exemple : outil de géo-localisation sur Internet) ;
• la participation au renforcement de la permanence des soins à Paris, dont le maillage, aujourd’hui insuffisant sur Paris, pourra permettre l’accès aux soins le soir et le week-end et donc un désengorgement des urgences hospitalières ;
• la modernisation et l’investissement dans les centres de santé municipaux : les horaires des centres municipaux seront étendus pour mieux répondre aux besoins de santé des Parisiens. Pour permettre cette extension, les équipes des centres Ternes (17e) et Chemin Vert (11e) seront redéployées ; la pérennité de l’offre de soins sera assurée dans les territoires concernés par la création d’autres structures de soins.

Source : ville de Paris

Rendez-vous sur Hellocoton !