24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Les écoles privées catholiques tirent elles-aussi la sirène d’alarme

L’Education nationale a annoncé la suppression de 16 000 postes d’enseignants. Après les écoles publiques, c’est au tour des écoles privées catholiques de marquer leur désaccord et leurs craintes pour les prochaines rentrées scolaires. Eric de Labarre, secrétaire général de l’enseignement catholique, explique : « dans un certain nombre d’académies, nous ne sommes pas en mesure d’assurer la prochaine rentrée. Il nous manque une centaine d’emplois ».

En effet, après avoir subi la suppression de 4 600 emplois entre 2008 et 2010, l’enseignement catholique devrait perdre plus de 1 500 postes pour la rentrée de septembre 2012. Eric de Labarre est allé encore plus loin dans une interview publiée aujourd’hui dans le quotidien La Croix : « la politique de l’emploi enseignant, telle qu’elle est mise en oeuvre aujourd’hui, conduit le privé comme le public à une impasse dès 2011 et à une situation catastrophique en 2012 ».

Source : APIC

Rendez-vous sur Hellocoton !

19 avril 2011