La Haute Autorité de Santé (HAS), qui a mené un état des lieux, estime que dans la plupart des cas, doser la vitamine D dans le sang n’apporte pas de renseignements utiles dans la prise en charge des patients.

« Le traitement par vitamine D est nécessaire dans certaines situations cliniques, pour autant dans la plupart des cas, doser cette vitamine dans le sang n’apporte pas de renseignements utiles pour les professionnels de santé. On assiste toutefois à une augmentation du nombre de dosage sanguins de la vitamine D », indique la HAS.

« Doser la vitamine D ne présente aucune utilité démontrée dans un grand nombre de situations cliniques », poursuit la Haute autorité. Parmi ces dernières : mortalité, chute, performance fonctionnelle, cancer colorectal, cancer du sein, cancer de la prostate, hypertension artérielle, maladies cardiovasculaires, allergie, maladies auto-immunes, diabète de type II, maladie rénale chronique, grossesse, maladies infectieuses, performances cognitives, profil lipidique, mucoviscidose.

« Les données recueillies lors de cette évaluation fondée sur l’analyse de la littérature et la position des experts d’un groupe de travail ne permettent pas de déterminer une utilité clinique du dosage de vitamine D », explique-t-elle. Concernant les personnes à risque de fracture, la HAS relève une étude suggérant un intérêt du dosage de la vitamine D chez les personnes âgées, mais encore trop peu étayée pour que la HAS puisse recommander le dosage systématique dans cette situation.

C’est pourquoi la HAS recommande de réserver le dosage sanguin de vitamine D au diagnostic de rachitisme et d’ostéomalacie, aux mentions des Autorisations de Mises sur le Marché (AMM) des médicaments de l’ostéoporose et à certaines situations particulières : personnes âgées faisant des chutes répétées, suivi ambulatoire de l’adulte transplanté rénal au-delà de 3 mois après transplantation, traitement chirurgical de l’obésité chez l’adulte.

La HAS recommande également la réalisation d’études de qualité sur l’utilité du dosage, dans toutes les situations pour lesquelles les données disponibles sont aujourd’hui insuffisantes pour en apporter la preuve. Dans le cas des personnes à risque de fracture,la HAS recommande des études visant notamment à confirmer l’existence d’une valeur seuil utile à la décision thérapeutique.

Source : HAS

A Lire également

Fracture du poignet : signe d’ostéoporose Passé 50 ans, une simple fracture du poignet peut être un signe d'ostéoporose. Le professeur John A. Kanis, président de la Fondation Internationale d...
Hormone de croissance chez l’enfant: la HAS ... La Haute Autorité de Santé (HAS) a réévalué les traitements par l'hormone de croissance prescrits aux enfants non déficitaires. La HAS, au regard de l...
Journée mondiale contre l’ostéoporose : « Ai... À l'occasion de la Journée mondiale contre l'ostéoporose qui se déroule ce 20 octobre, la Fondation internationale contre l'ostéoporose (IOF - Interna...
Ostéoporose : un site web pour gérer la maladie au... Le site « Tout sur l’Ostéoporose », conçu par le laboratoire Amgen, propose de nombreux services pour aider les patients et leurs proches à mieux vivr...
Au soleil, s’exposer peut être bénéfique… ma... En été, notre peau n'est pas en vacances. Le soleil et en particulier les ultra-violets (UV) sont les principaux facteurs de risque des cancers de la ...
Vitamine D : l’ANSM rappelle les règles à su... Suite aux signalements de malaise et de fausse-route chez des nourrissons lors de l'administration de deux médicaments pour traiter les carences en vi...
Applis santé : la HAS publie un guide des bonnes p... La Haute Autorité de Santé (HAS) vient de publier un guide de 101 bonnes pratiques pour favoriser "le développement d'applications et objets connectés...
Hôpital ou clinique ? ComparHospit, un nouveau ser... « Quels sont les établissements de santé proches de chez moi les plus adaptés pour soigner mon problème de santé ? »  ComparHospit est un nouveau serv...
« Le voleur d’os » : une appli gratuite pour prése... L’objectif de l’application « Le voleur d’os », lancée à l'occasion de la Journée Mondiale contre l’Ostéoporose, est de sensibiliser chacun d’entre no...
Contraception: la HAS publie des outils pour facil... Alors que la polémique sur les pilules contraceptives bat son plein, la Haute Autorité de Santé (HAS) a diffusé vendredi deux documents sur la contrac...
La Journée Mondiale de l’Ostéoporose se déroule le... A l'occasion de la Journée Mondiale de l’Ostéoporose, l’AFLAR (Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale) et AMGEN lancent une campagne de sens...
La fracture de fatigue, conséquence d’un déficit e... Un déficit en vitamine D peut avoir un impact assez important, surtout chez un sportif. La vitamine D pourrait influencer indirectement la performance...
Guide nutrition : chaque famille d’aliments a sa p... Concilier plaisir et santé, c’est tout à fait possible ! Il n'y a pas vraiment de bons ou de mauvais aliments, et aucun n’est interdit. Certains sont ...
Ostéoporose : un dépistage high tech L’institut de Prévention et de Recherche sur l’Ostéoporose du CHR d’Orléans vient d’acquérir un micro-scanner périphérique à haute résolution qui éval...
Médicaments : vers la suspension de Protelos® de S... Les laboratoires Servier ont annoncé vendredi que le Comité européen de Pharmacovigilance recommande la suspension de l’Autorisation européenne de Mis...
Vers un dépistage volontaire et généralisé du VIH ... Dans ses dernières recommandations, la Haute Autorité de Santé (HAS) suggère que le dépistage du virus du sida soit proposé à toute la population de 1...