24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Les dépassements d’honoraires des médecins spécialistes en hausse

A la veille de la présentation du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), l’UFC-Que Choisir dénonce « l’effarante évolution » des dépassements d’honoraires  des ophtalmologistes, gynécologues et pédiatres qui ont augmenté de 1,7 % entre juillet 2012 et juin 2013, soit deux fois plus que l’inflation sur la même période (+ 0,9 %).

L’UFC-Que Choisir a relevé, à un an d’intervalle, les tarifs de l’ensemble des médecins de trois spécialités : ophtalmologistes, gynécologues et pédiatres (1).  Ainsi, les dépassements d’honoraires ont cru en moyenne de 1,7% en un an, et même de 7% pour les pédiatres… pour une inflation sur la période de 0,9% seulement. Une consultation chez un spécialiste secteur 2 atteint en 2013 52,10€ en moyenne, et 61,50€ dans les grandes villes, soit plus du double du tarif conventionnel », souligne l’association.

45% des médecins ont relevé leurs tarifs sur un an

L’UFC-Que Choisir a étudié l’évolution individuelle des tarifs de 5 560 médecins de secteur 2. Sur un an, près des deux-tiers d’entre eux ont modifié leurs prix, dont 45% pour les augmenter (de 2,60€ par consultation en moyenne). « La situation est d’autant plus alarmante que les jeunes médecins sont plus souvent en secteur 2 que les retraités qu’ils remplacent (63% contre 44%), et demandent par conséquent un tarif moyen plus élevé (40,50€ contre 38,20€) », estime l’association.

« De plus, l’impact négatif des jeunes générations est pour l’instant partiellement masqué par le fait que, sans patientèle constituée, leurs dépassements sont certes plus fréquents, mais d’un montant moins élevé. Cela n’aura malheureusement qu’un temps : une fois leur situation assise, ils calqueront leurs tarifs sur ceux de leurs aînés, ce qui alourdira encore la facture pour les usagers », analyse l’UFC-Que Choisir.

L’association critique également le Contrat d’accès aux soins qui se contente « de geler les dépassements d’honoraires des seuls médecins volontaires, et ce à un niveau déjà trop élevé » et estime qu’Il ne sera « d’aucune utilité pour lutter contre les augmentations futures liées au profil des jeunes médecins ».

L’UFC appelle le gouvernement et les parlementaires à se saisir de l’examen prochain du PLFSS pour plafonner les dépassements à 40 % du tarif de la Sécu, ce qui correspond à leur prise en charge médiane par les complémentaires santé.  Elle souhaite enfin la fermeture de l’accès au secteur 2, « seule solution » selon elle, pour arrêter « l’inexorable recul de l’accès aux médecins spécialistes au tarif de la sécurité sociale ».

Retrouvez l’étude et les propositions de l’UFC-Que Choisir sur les dépassements d’honoraires des médecins spécialistes en 2013

(1) Tarifs relevés sur le site www.ameli-direct.fr de l’Assurance maladie, en deux vagues (juillet 2012 et juin 2013)

Rendez-vous sur Hellocoton !

25 septembre 2013