24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Les décès maternels en recul d’un tiers dans le monde

D’après les estimations des Nations Unies, moins de femmes meurent de causes liées à la grossesse. Cependant on enregistre encore près de 1000 décès chaque jour.

Le nombre de femmes qui meurent de complications de la grossesse et de l’accouchement a diminué de 34 %, puisque l’on est passé de 546 000 décès en 1990 à 358 000 en 2008, selon les estimations. C’est la conclusion d’un nouveau rapport intitulé «Tendances en matière de mortalité maternelle» (Trends in maternal mortality), publié par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) et la Banque mondiale.

Les progrès sont remarquables mais cette diminution reste inférieure de plus de moitié à celle qui serait nécessaire pour atteindre la cible de l’objectif du Millénaire pour le développement (OMD) qui vise à réduire le taux de mortalité maternelle de 75% entre 1990 et 2015. Pour cela, il faudrait une diminution annuelle de 5,5%. Or la réduction de 34% observée depuis 1990 représente une moyenne annuelle d’à peine 2,3%.

Les femmes enceintes meurent encore de quatre causes principales: les hémorragies graves après l’accouchement, les infections, les troubles hypertensifs et les avortements à risque. En 2008, chaque jour, près de 1000 femmes sont mortes d’une de ces complications, dont 570 en Afrique subsaharienne, 300 en Asie du Sud et cinq dans des pays à revenu élevé. Le risque pour une femme d’un pays en développement de mourir d’une cause liée à la grossesse est près de 36 fois supérieur à celui que court une femme vivant dans un pays développé.

Source : OMS

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 septembre 2010