24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Les caries dentaires ne sont pas une fatalité !

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 60 à 90 % des enfants scolarisés et la majorité des adultes souffrent de caries dans les pays développés, ce qui fait de la carie le troisième fléau mondial. En France aussi, les caries sont un enjeu capital : une étude récente révèle que neuf Français sur dix souffrent ou ont souffert de caries.

Le terme de caries dentaires est utilisé par les professionnels de la santé et des soins dentaires pour définir la détérioration des dents. En Europe, presque tous les adultes ont déjà eu des caries dentaires qui, si elles ne sont pas traitées correctement aux premiers stades, peuvent évoluer en cavités, voire générer de graves complications telles que douleurs importantes, des problèmes de mastication, de nutrition, et même des infections pouvant se répandre au reste de l’organisme… Pourtant, la plupart d’entre nous ne sont pas conscients du fait que cette atteinte peut être arrêtée. Les caries dentaires se produisent à travers une série de stades, ou plutôt un «continuum » de maladie, qui requiert différents types de soins prescrits ou réalisés par le chirurgien-dentiste.

L’Alliance pour un Futur Sans Carie (ACFF), alliance qui réunit des experts en chirurgie dentaire et santé publique, et le groupe Colgate, leader mondial dans le domaine des soins bucco-dentaires, s’unissent pour montrer aux Français que les caries ne sont pas une fatalité et les sensibiliser aux astuces faciles permettant de les éviter.

Selon l’enquête réalisée par l’Institut GFK pour Colgate1, 92 % des Français ont déjà souffert d’une carie, et huit sur dix à plusieurs reprises. En moyenne, les Français déclarent avoir eu au moins une carie dans les trois dernières années et un quart en ont souffert dans l’année écoulée. Parmi ces derniers, les foyers avec enfants sont surreprésentés (39 %) ainsi que les 25-34 ans (37 %). Bien qu’ils savent (à 78 %) que les caries non-traitées peuvent avoir des répercussions sur l’ensemble de l’organisme, plus de la moitié des Français (51 %) estime, à tort, que tout le monde aura forcément au moins une carie dans sa vie. Cette impression de fatalité a pour conséquence que la majorité de la population ne prend pas de mesures pour les combattre : 51 % déclarent ne pas avoir changé ses habitudes après une carie, notamment les 18-34 ans (62 %).

L’ACFF et Colgate lancent cet été une campagne avec l’objectif de sensibiliser aux enjeux des caries, et de proposer aux Français des astuces faciles pour préparer ensemble un « futur sans carie ».

Source : 1 – Enquête réalisée sur un échantillon représentatif de la population française âgée de plus de 18 ans et incluant 460 foyers avec enfants – mars 2014

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 août 2014