24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Les bons réflexes pour « faire pipi »

Apprentissage de la propreté : faire pipi (et au bon moment) n’est pas toujours facile pour les enfants. Le point sur les bons réflexes à acquérir dès l’enfance pour uriner facilement et éviter tout risque d’incontinence urinaire à l’âge adulte.

Le contrôle de la continence est l’une des dernières fonctions acquises par l’enfant. L’acquisition de la propreté dépend de la maturité neurologique de l’enfant (qui n’a rien à voir avec sa maturité intellectuelle), de l’équilibre entre la maturité de la vessie et des sphincters : une vessie immature est une vessie qui se contracte trop souvent et de manière intempestive, provoquant des envies impérieuses (difficiles à retenir) et des pertes d’urine fréquentes et brutales.

L’apprentissage de la propreté se fait au rythme de chaque enfant :
– entre 3 et 4 ans, près d’1 enfant sur 2 est propre la nuit,
– 9 enfants sur 10 entre 5 et 10 ans,
– 99 enfants sur 100 vers 10 ou 11 ans.

Les bons réflexes pour uriner

– Prendre le temps d’uriner sans pousser… parce que la pression abdominale risque, à long terme, d’endommager le plancher pelvien et de favoriser le développement d’une incontinence d’effort.

– Faire pipi jusqu’à la dernière goutte… car les résidus d’urine favorisent le développement des cystites. Interrompre la miction volontairement est un très mauvais exercice que même les adultes doivent éviter

– S’installer confortablement (debout pour les garçons /assise, les genoux écartés pour les filles)… il s’agit là de favoriser la décontraction des muscles du périnée pour éviter d’avoir à pousser, tout en optimisant la vidange.

– Pour les filles, prendre l’habitude de s’essuyer dans le bon sens, de l’avant vers l’arrière… afin d’éviter la migration des germes du colon vers le bas appareil urinaire.

– Se laver les mains après chaque passage aux toilettes

Source : Association Française d’Urologie

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 février 2014