24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Les bébés prématurés peuvent « voir avec leurs mains »

Même les bébés prématurés nés environ 2 mois avant le terme sont capables de reconnaître deux objets de formes différentes avec leur main droite ou gauche ! C’est ce que révéle une étude menée par des chercheurs français qui pour la première fois met  en évidence une perception manuelle chez des bébés prématurés.

Dès les premières minutes qui suivent sa naissance, un nouveau-né à terme commence à recevoir des stimulations tactiles en grand nombre : il est lavé, placé sur le ventre de sa mère, allaité, langé… Son corps a donc déjà des contacts avec d’autres peaux que la sienne, avec des linges, draps, tétines… bref, avec des objets de textures, de consistances et de formes différentes. Le grasping (une forte flexion des doigts lorsque l’on place un index dans la paume de l’enfant) n’est pas qu’un simple réflexe, le nouveau-né né à terme possède déjà, dès les premières heures de vie, une véritable perception manuelle, une capacité tactile qui lui permet d’appréhender son environnement. Mais qu’en est-il pour le bébé prématuré, sachant qu’il présente des fonctions neurologiques d’autant plus immatures qu’il est né en avance ?

Pour le savoir, les chercheurs de laboratoires spécialisés en psychologie (CNRS : universités Grenoble et de Chambéry et Paris Descartes) ont testé 24 prématurés nés après environ 7 mois de grossesse (poids moyen de naissance 1.500 g). Ils ont d’abord habitué les bébés à un petit objet (cylindre ou prisme), avant de leur en proposer un nouveau, en s’appuyant sur un principe simple : le désintérêt progressif que nous manifestons pour un objet familier et le regain d’attention que nous avons pour un objet nouveau. Puis les chercheurs ont présenté à la moitié d’entre eux un objet avec une nouvelle forme, et à l’autre moitié l’objet familier. Résultat : les prématurés tiennent plus longtemps l’objet nouveau que l’objet familier.

Comme les bébés nés à terme, si l’objet est le même, ils cessent de le tenir, s’il est différent, ils s’y intéressent davantage. Les prématurés, comme les nouveau-nés à terme sont des « consommateurs de nouveauté tactile, et donc des apprenants en herbe ».

Ces résultats apportent une meilleure connaissance des capacités perceptives des bébés prématurés. Ce qui devrait aider les professionnels des services de néonatologie à optimiser les interventions et les soins prodigués aux prématurés, notamment dans le but de réduire leur stress et de leur offrir des conditions optimales à leur développement.  

Source : CNRS

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 février 2010