24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Les avancées en matière d’implants mammaires

Depuis la création des implants mammaires en silicone, l’augmentation mammaire est l’une des opérations les plus courantes en chirurgie esthétique. Cette attirance grandissante s’explique notamment par l’émergence de modes de vie plus ouverts et par une focalisation plus grande sur l’apparence. Malgré le nombre croissant d’interventions, l’innovation dans le domaine des implants mammaires reste faible lorsqu’on la compare aux avancées portant sur d’autres dispositifs médicaux dans le secteur de la chirurgie esthétique. L’origine de ce retard est à chercher du côté des laboratoires mais aussi des chirurgiens.

Les premières prothèses anatomiques ont été mises sur le marché dans les années 70. L’utilisation d’implants anatomiques est à présent extrêmement répandue et surpasse même dans certain pays l’utilisation d’implants de forme ronde. En effet, les implants ronds évoquent la forme de seins « jeunes », ce qui donne un effet peu naturel chez les femmes plus âgées. Or, l’exigence de « naturel » a toujours été et reste très répandu en Europe. Elle se répand également de plus en plus aux USA, pays moteur en matière de tendances dans le secteur de la chirurgie esthétique. Reste que même les prothèses de formes anatomiques peuvent ne pas correspondre aux attentes des patientes. Il faut donc continuer à chercher la prothèse parfaite.

Dans ce domaine, le Dr Stan a travaillé pendant plus de quinze ans auprès de 2500 patientes. Il a déduit de ses études que la consistance du gel formant la coquille de la prothèse était l’élément le plus important. Plus le gel est ferme et cohésif, plus la forme du sein peut être garantie, permettant ainsi des résultats plus stables et de plus longue durée. La prothèse anatomique DiagonGel® mise au point contient deux types de gels cohésifs simulant la distribution anatomique des tissus mammaires.

Source : Abstracts 16ème congrès de l’IMCAS Paris 2014 /Dr Constantin Stan, Chirurgien Plasticien, Bucarest

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 février 2014