24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Les adolescents gothiques seraient plus déprimés que les autres

Une étude anglaise menée par des chercheurs de l’université d’Oxford montre que les adolescents gothiques auraient trois fois de risques de souffrir de dépression que les autres jeunes de leur âge.

Les chercheurs ont ainsi étudié près de 2.300 adolescents britanniques qui ont été sondés sur leur état psychologique (dépression, actes d’automutilations, tendances suicidaires) à l’âge de 18 ans. Leur degré d’adhésion aux différents sous-groupes de la mouvance gothique (sporty, popular, skaters, loners ou encore bimbos) a également été mesuré.

Selon des résultats présentés dans la revue The Lancet Psychiatry et relayés notamment par le Parisien, les ados qui s’identifient à la mouvance gothique aux alentours de 15 ans seraient trois fois plus nombreux que les autres à souffrir de dépression, et auraient un risque cinq fois plus élevé d’être victimes de tendances mutilatrices et suicidaires. Ce sont les « skaters » et les « loners » qui montreraient un risque accru.

Les chercheurs britanniques concluent notamment à un « effet de contagion par les pairs ». Ils soulignent également que la contre-culture gothique serait susceptible d’attirer davantage des profils de  jeunes déprimés. Ils recommandent une surveillance étroite des adolescents gothiques et de proposer une aide spécifique aux profils les plus à risque.

Source : Le Parisien

Rendez-vous sur Hellocoton !

29 août 2015