24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Les « Anabol Tablets », en vente sur Internet, sont dangereux pour la santé

La Direction générale de la Santé et l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé mettent en garde les consommateurs éventuels sur les risques liés à la consommation du produit dénommé « ANABOL TABLETS » en vente sur internet, pouvant également être commercialisé sur le territoire national. Il est conseillé aux personnes qui en auraient absorbé de consulter rapidement leur médecin pour un examen de contrôle.

Son étiquetage mentionne la présence de l’anabolisant méthandienone et le nom d’un fabricant : « The British Dispensary (LP) CO LTD » situé en Thaïlande. Le produit Anabol Tablets n’est pas autorisé en France. Il ne fait l’objet d’aucun contrôle par les autorités sanitaires, et sa commercialisation est illégale. Il est vendu sur internet et est importé en France par voie postale de manière illicite.
Le résultat des analyses pratiquées par les laboratoires mandatés indique par ailleurs l’absence de méthandienone et la présence de sibutramine. La composition quantitative en sibutramine de ce produit n’est pour l’instant pas connue et doit être déterminée par les laboratoires de contrôle de l’Afssaps.

Pour rappel, la sibutramine était le principe actif de la spécialité Sibutral indiquée dans la prise en charge de l’obésité et retirée du marché en février 2010, en raison d’un risque élevé de complications cardiovasculaires et d’une efficacité modeste. En effet, la prise de sibutramine peut se traduire par des effets indésirables cardiovasculaires graves, notamment une augmentation de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque, pouvant conduire le cas échéant au décès. De plus, l’Afssaps en avait interdit l’incorporation dans les préparations magistrales en 2007.

L’Afssaps rappelle par ailleurs qu’en France la vente de médicaments est uniquement autorisée dans les pharmacies, dont le circuit de distribution est contrôlé. Il est ainsi fermement déconseillé d’acheter des médicaments sur internet.

Source : Ministère de la santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 décembre 2010