24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Le petit-déjeuner, un rituel en perte de vitesse chez les Français

Selon une enquête du Crédoc publiée dans la revue Consommation et modes de vie, après une hausse jusqu’en 2003,  la prise de petits-déjeuners par les Français accuse une  baisse générale.  Un phénomène plus accentué chez les adolescents : de 2003 à 2007, la part des 13-19 ans prenant sept petits-déjeuners par semaine a chuté fortement, de 79 % à 54 %, avant de remonter un peu à 59 % en 2010.

Chez les enfants de 3 à 12 ans, la baisse est régulière mais plus lente : 91 % en 2003, 87 % en 2010. Chez les adultes de 20 ans et plus, elle passe de 91 % à 86 %. Entre 2007 et 2010, les enfants et les adultes sautent plus souvent un petit- déjeuner de temps en temps et sont nombreux à être passé de 7 petits- déjeuners à 6 par semaine. Les adolescents sont, eux, plus nombreux à sauter plusieurs petits-déjeuners par semaine. Chez ces derniers, le mardi est la journée de semaine où la prise du petit-déjeuner est la moins fréquente (81 %) ; vient ensuite le jeudi (82 %) et enfin le mercredi (83 %).

Finalement, les journées du week-end sont celles où l’on prend le plus souvent un petit-déjeuner (97 % des journées des adolescents). Chez les enfants et les adultes, les journées sans petit-déjeuner sont pus étalées sur la semaine. Chez les enfants, le mardi est la journée où l’on saute le plus souvent le petit-déjeuner, chez les adultes, c’est plus souvent du jeudi au dimanche. Contrairement à ce qu’on aurait pu imaginer, les grasses matinées ne conduisent pas à sauter ce repas et à attendre le déjeuner

Des petits-déjeuners en solo

En sept ans, la proportion de petits- déjeuners pris seuls en semaine s’est accrue dans toutes les catégories de population. Elle est passée de 20 % à 24 % chez les enfants, de 51 % à 60 % chez les adolescents et chez les adultes de 53 % à 59 %. L’augmentation de la proportion d’adultes vivant seuls n’est pas suffisante pour expliquer cette progression.

Encore une fois, les week-ends se révèlent comme les exceptions qui confirment la règle. Le samedi et le dimanche, les adolescents ne sont plus que 44% et les adultes 46% à avaler leur bol de lait seuls.

Source : Crédoc

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 avril 2013